Inflation. L'Allemagne à 6%, les magasins « tout à 1$ » augmentent leurs prix à 1.25 $ !!

3,4 %
En Allemagne, l'inflation a été de 3,4% en août 2021.

Aux Etats-Unis il y a une célèbre chaîne de magasins où tout est à 1 $ c’est la chaîne « Dollar Tree » et cette dernière va,  selon CNN (source en anglais ici), augmenter ses prix au minimum de 25 %.

Vous avez bien lu.

25 %.

Nous sommes loin des prévisions lénifiantes de nos inspecteurs des finances de Bercy qui ne verront l’inflation qu’une fois le nez dedans comme les experts géopolitiques qui avaient vu venir la chute du mur de Berlin que quand les gravats leur tombaient sur la tête.

La société Dollar Tree,  l’un des derniers vrais magasins à un dollar des États-Unis, a déclaré mardi qu’elle augmenterait les prix de 1 $ à 1,25 $ sur la majorité de ses produits d’ici le premier trimestre de 2022. Ce changement est un signe des pressions auxquelles les détaillants à bas prix sont confrontés. 

La société ne pouvait plus vendre de très nombreux produits à ses clients en raison d’augmentation de prix et le blocage à 1$ n’était tout simplement plus tenable ainsi d’après le communiqué de l’entreprise à l’occasion de la publication de ses résultats trimestriels, « l’augmentation des prix donnera à Dollar Tree plus de flexibilité pour réintroduire ces articles, élargir sa sélection et proposer de nouveaux produits et de nouvelles tailles dans ses magasins ».

« Dollar Tree a également déclaré que la hausse des prix aiderait l’entreprise à augmenter ses marges bénéficiaires en « atténuant les augmentations historiquement élevées des coûts des marchandises », y compris les coûts de transport et de distribution, ainsi que les augmentations de salaire ».

« C’est le moment approprié pour s’éloigner des contraintes du prix de 1 $ », a déclaré le PDG Michael Witynski toujours dans ce communiqué.

Enfin, Dollar Tree a annoncé son intention de commencer à vendre des articles à 1,25 $ et 1,50 $ dans certains magasins pour la première fois. Il a également déclaré qu’il ajouterait des articles à 3 $ et 5 $ à plus de magasins, développant une stratégie antérieure consistant à proposer ces prix à certains emplacements.

Sous le poids de l’inflation et parce que la mondialisation n’est plus déflationniste, vous assistez à la fin des magasins à 1$ aux Etats-Unis. C’est un symbole important, un marqueur du retour durable de l’inflation.

Au même moment en Europe…

La ménagère allemande de moins de 50 ans tremble à l’idée du retour de l’inflation, une inflation que l’on voit poindre comme l’évoque le magazine Capital à 6 % ! Ce n’est pas rien 6 % quand votre épargne ne rapporte rien.

Encore une fois, vaut mieux stocker vos 5 000 euros d’épargne en raviolis qu’en euros sur votre livret A.

Chaque épargnant allemand perdra cette année 6 % du pouvoir d’achat de son épargne.

Ce n’est pas rien.

L’inflation est une taxe sur tous. Les riches évidemment qui possèdent de l’épargne, mais aussi et surtout les gens les plus modestes, car avec l’inflation, lorsque les gros maigrissent (ceux qui ont du gras et de l’épargne), les pauvres, eux, meurent de faim. Ici ils meurent des difficultés de ne plus pouvoir joindre les deux bouts.

Pour le moment les salaires n’augmentent pas.

Alors il faut jouer sur la localisation. Baissez vos charges, quittez les grandes villes où le smic, ou les salaires à moins de 2 000 euros nets pas mois, vous assurent une vie de misère, mieux vaut un smic en zone rurale ou semi-rurale que 1 800 euros en région parisienne. Nombreux sont ceux à faire le calcul et à sauter le pas.

Ce mouvement s’amplifiera avec la hausse de l’inflation.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.