Le bitcoin dépasse les 30.000 dollars !

30.823,30 DOLLARS
Samedi 2 janvier à 14h13, le bitcoin atteignait 30.823,30 dollars.

Le bitcoin a connu une fin d'année 2020 en forme de feu d'artifice. La cryptomonnaie décentralisée a franchi le seuil des 30.000 dollars ce samedi 2 janvier. Et elle pourrait connaître de nouveaux sommets historiques…

À la recherche d'une valeur refuge, les investisseurs se sont beaucoup intéressés au bitcoin l'an dernier. Dans un contexte sanitaire, économique et géopolitique compliqué et susceptible de se dégrader, ils pourraient faire de la cryptomonnaie l'équivalent moderne de l'or. Samedi 2 janvier, le bitcoin franchissait le seuil des 30.000 dollars et il poursuivait son ascension. La flambée du cours de la crypto a débuté mi-octobre, lorsque PayPal a annoncé sa prise en charge au sein de sa plateforme de paiement en ligne. Le bitcoin ne cesse de se démocratiser chez les particuliers, tout comme chez les investisseurs. Et beaucoup d'entre eux restent encore sur la touche.

Un succès en forme de montagnes russes

La volatilité du bitcoin est telle que bon nombre d'investisseurs privés préfèrent encore rester en retrait. Mais l'envolée des cours est telle qu'ils pourraient se joindre bientôt à la fête… Plusieurs analystes prévoient des sommets historiques pour la monnaie numérique, qui a connu des hauts et des bas. Début 2017, elle valait 1.000 dollars pour finir l'année à près de 20.000 dollars ! Mais en 2018, le bitcoin ne valait plus que 3.000 dollars… Il faut vraiment avoir l'estomac bien accroché pour investir sur la durée dans le bitcoin. Mais pour les plus audacieux, la fortune peut sourire.

Une monnaie numérique et décentralisée

Le bitcoin, créé en 2008, est la plus célèbre des nombreuses cryptomonnaies qui ont vu le jour par la suite. Elle n'est adossée à aucune économie ni à aucune Banque centrale. Le bitcoin est complètement décentralisé et numérique, ses transactions sont également anonymes. Ce mode de paiement est accepté par de plus en plus de commerçants. Ce succès attise bien des appétits, comme celui de Facebook qui veut se lancer sur ce créneau avec sa propre crypto, le Libra. Mais la pression des autorités a été telle que le réseau social a dû réduire la voilure.


A découvrir