Le créateur du Botox avalé par le labo AbbVie pour 63 milliards de dollars

48 MILLIARDS
Le nouvel ensemble devrait générer des revenus annuels de 48 milliards
de dollars.

Même si le secteur de la pharmacie est habitué aux acquisitions de grande ampleur, celle-ci frappe l’imaginaire par la somme mise sur la table : le labo AbbVie va s’offrir le créateur du Botox pour 63 milliards de dollars.

Le marché de la pharmacie est une nouvelle secoué par une opération de grande envergure. Le laboratoire américain AbbVie a en effet annoncé l’acquisition d’Allergan, contre un chèque de 63 milliards de dollars. Cela représente une prime de 45% du titre Allergan par rapport à son cours de lundi, soit 188,24 dollars par action. La nouvelle entité, qui sera dirigée par le PDG d’AbbVie Richard A. Gonzalez, aura une activité dans 175 pays et génèrera un chiffre d’affaires annuel de 48 milliards de dollars. Dès la première année de l’acquisition, le bénéfice ajusté par action devrait grimper de 10%.

Nouveau souffle

Cette acquisition va redonner un nouveau souffle pour les deux laboratoires qui commencent à voir la concurrence se rapprocher de plus en plus dangereusement. AbbVie est, entre autres, à l’origine de l’Humira, un médicament qui traite huit maladies inflammatoires chroniques dont le psoriasis et la maladie de Crohn. Il s’agit tout simplement du médicament qui génère le plus fort chiffre d’affaires du secteur, soit 18 milliards de dollars chaque année. Mais la molécule va tomber sous peu dans le domaine public.

Le Botox lisse les rides depuis 30 ans

Quant à Allergan, le labo est bien connu pour avoir mis au point le fameux Botox. La toxine butolique lisse les rides depuis une trentaine d’années, mais là aussi les groupes concurrents arrivent pour grignoter la part de ce juteux gâteau. Ensemble, AbbVie et Allergan vont bénéficier d’une force de frappe commerciale d’ampleur, sans oublier les synergies possibles.


A découvrir