Livret A : le taux reste à 0,75%

10 MILLIARDS
Les Français ont déposé 10 milliards d'euros sur le Livret A durant
les six premiers mois de l'année.

Ceux qui attendaient un coup de pouce pour le Livret A seront déçus. Le taux de rémunération du placement préféré des épargnants français restera scotché à 0,75%, comme c'est le cas depuis 2015.

La rumeur bruissait pourtant ces derniers jours de la possibilité d'une hausse du taux à 1%, en vertu de la hausse des prix à la consommation. Mais la Banque de France a douché cet espoir. L'institution a expliqué que l'inflation avait diminué en fin de semestre et qu'elle reste « modérée », à 0,7%. En cause, la tendance à la baisse des prix de l'énergie. La formule qui permet d'établir le taux de rémunération du Livret A repose sur l'inflation bien sûr, mais également sur les taux monétaires.

L'inflation en baisse

Il se trouve que les taux de marché continuent d'être très faibles, voire négatifs pour certains d'entre eux, aux maturités les plus courtes. Par conséquent, la Banque de France a décidé qu'il fallait maintenir le taux de rémunération du Livret A à 0,75%, comme c'est le cas depuis deux ans. Le gouvernement a décidé de suivre cette recommandation sans coup de pouce.

Pas de coup de pouce

Le taux du Livret A est revu deux fois par an. Au 1er août, il ne changera donc pas. Mais si l'inflation devait augmenter durant le second semestre, les choses pourraient évoluer. Les Français ne devraient pas tenir rigueur de ce taux inchangé : durant les six premiers mois de l'année, ils ont déposé 10 milliards d'euros sur leur Livret A et son petit frère, le Livret de développement durable, qui ont l'avantage d'être défiscalisés. La collecte nette positive se monte à 1,57 milliard d'euros au premier semestre.