Location étudiante : les arnaques en hausse en septembre 2021

47 %
47% des étudiants préfèrent louer un logement meublé.

Si tout début septembre 2021, la rentrée concernait les élèves du primaire et du secondaire, ce sont les étudiants qui se préparent à retrouver les amphithéâtres et autres salles de cours. Un moment tendu, surtout en ce qui concerne la location de petites surfaces. Les arnaqueurs sont à l’affût, et le nombre d’arnaques augmente selon PAP.fr.

Une annonce locative sur cinq serait une arnaque

Dans un communiqué de presse diffusé le 7 septembre 2021, PAP.fr souligne son action contre les arnaques à la location qui ciblent, en cette période de rentrée universitaire, essentiellement les étudiants. Car la rentrée 2021 est d’autant plus particulière qu’elle suit l’année scolaire 2020-2021 marquée par les confinements et les cours en distanciel : pour l’année scolaire 2021-2022, le présentiel est de retour, a assuré le gouvernement, obligeant les étudiants à trouver un logement.

Ainsi, souligne PAP.fr, entre juin et septembre 2021, 20% des annonces publiées sur le site ont été refusées par les équipes de vérification, soit une sur cinq, qui estiment qu’il s’agissait d’une arnaque, notamment car la personne ayant posté l’annonce n’a pas pu présenter les justificatifs demandés.

Or, selon le site, ce taux de refus est deux fois supérieur à celui enregistré entre juin et septembre 2019 (9%) et supérieur à celui de la même période de 2020 (13%). Le nombre de tentatives d’arnaque est donc en forte hausse en France.

Les étudiants représentent près de 4 recherches sur 10

Pressés par la rentrée à venir, les étudiants sont des cibles privilégiées par les arnaqueurs : le nombre de logements correspondant à leur budget est limité et le marché est tendu. La concurrence, d’ailleurs, fait rage entre eux puisque, selon PAP.fr, depuis le mois de juillet 2021, les recherches pour un logement de type étudiant représentent près de 40% de l’ensemble des recherches du site.

Pour rappel, selon LocService qui avait réalisé une étude en 2020, les étudiants dépensent en moyenne 602 euros par mois pour leur location, en majorité un studio/T1 (57%). Sans surprise, c’est en province que le loyer étudiant est le moins cher, inférieur à 600 euros par mois, contre plus de 750 euros en région parisienne.


A découvrir