Loyer : comptez 25 euros le mètre carré à Paris

0,1 %
Les loyers ont, en moyenne, baissé de 0,1 % en France en 2017.

Si 2017 a été une année faste pour l’immobilier sur le front des ventes, avec un record de transactions et des prix qui ont augmenté poussés par les crédits immobiliers à taux bas, l’année a également été marque par de fortes hausses des prix des loyers. Mais pour une fois ce n’est pas Paris qui détient la palme de l’augmentation.

En moyenne en France les loyers n’ont pas bougé

Si certaines villes se démarquent par de fortes hausses des prix des loyers, l’observatoire Clameur, qui publie son étude sur les loyers le 6 mars 2018, estime que d’une manière générale ces derniers n’ont pas augmenté. La moyenne est même en recul : -0,1 % sur une an. Un recul marqué essentiellement pour les grandes maisons et appartement (-1,1 % en 2017 pour les 5 pièces et plus) alors que les studios sont toujours autant prisés et on vu leur loyer augmenter de 0,4 % en 2017.

Paris, sans surprise, est la ville où se loger est le plu cher : si elle détient le record du prix du mètre carré pour l’achat, il en va de même pour la location avec une moyenne de 25,5 euros le mètre carré.

Les loyers ont explosé à Nice en 2017, ont chuté au Havre

Si Paris détient le prix moyen du loyer le plus élevé, c’est à Nice que la variation a été al plus forte selon l’observatoire Clameur : les loyers y ont augmenté de 2,4 % ce qui permet à Nice d’atterrir à la deuxième place du prix moyen du mètre carré à la location : 16,4 euros. Lyon arrive en deuxième position au niveau des augmentations (+2,3%) avec un loyer de 13,1 euros le mètre carré, tandis que Montpellier arrive troisième en termes de variation (+2%) et en termes de prix moyen (14 euros).

Le loyer moyen le moins cher se trouve à Angers : 10,4 euros le mètre carré, moins de la moitié de la Capitale. Au Havre il est de 10,7 euros et à Rennes de 11,7 euros. Les trois villes composent le trio de queue en termes de prix.

C’est également au Havre qu’on trouve la baisse des prix la plus significative : -3,8 %. Rennes a connu un baisse moyenne de 3,7 % et Grenoble de 2 %.


A découvrir