Marchés: un rallye de fin d'année "piégeux" !

Semaine chargée en réunions de banques centrales. La FED concrétise la hausse des taux de 0,25% pronostiquée par les marchés. La Banque Centrale Américaine relève ses taux directeurs et annonce un programme de 3 hausses pour 2018. En Europe, la BCE maintient ses taux en l’état comme la Banque d’Angleterre et la Banque Nationale Suisse. La Banque de Chine surprend en revanche en relevant ses taux courts et moyens.

Les banques centrales reconnaissent à l’unisson la vigueur de la croissance mondiale ainsi que l’inconnue liée à une inflation en dessous des attentes. De fait, les avancées de la réforme fiscale US sont restées au coeur des préoccupations des investisseurs US, l’enthousiasme l’emportant vendredi et annonçant peut-être un rallye de fin d’année plus directionnel.

Dans un tout autre registre, la crypto-devise Bitcoin continue à faire la  une de l’actualité avec l’accès cette semaine aux premiers futures sur Bitcoin : le cours s’envole, nous restons septiques… Le  CAC 40 perd 0,92 % sur la semaine. Le  Dow Jones gagne 1,32 % et le S&P 500 0,92 %, battant tous les deux leurs plus hauts. Le très « Tech » Nasdaq gagne 1,41 % marquant la fin d’une séquence de deux semaines de baisse consécutives. L’EUR/ USD se maintient nettement sous les 1,18.

Sociétés

Adobe a annoncé un chiffre d’affaires de 2,01 Mds$ en hausse de 25%, contre 1,61 Mds$ un an plus tôt et 1,95 Mds$ attendus. Adobe anticipe une croissance de 20% pour l’année prochaine à 8,72 Mds$.

Disney confirme officiellement l’achat d’une grande partie des actifs de 21st Century Fox pour 52,4 Mds$ (66,1 Mds$ avec la reprise de dette). Disney acquiert ainsi la chaîne National Geographic, l’opérateur asiatique Star TV, les participations du groupe de Rupert Murdoch dans Sky et Hulu, les réseaux sportifs régionaux et, bien entendu, les studios cinématographiques. Disney souhaite augmenter son offre de vidéo en streaming, notamment grâce à Hulu qui concurrence directement Netflix. Disney avait fait part de son intention de lancer ses services de streaming et de retirer ses films de Netflix à partir de 2019. Nous apprécions le mouvement mais surveillerons l’exécution compte tenu de l’importance de la dette.

Apple a annoncé son intention d’investir 390 M$ dans Finisar afin de construire une usine au Texas qui produira des puces pour des fonctionnalités comme la reconnaissance faciale « Face ID », les  animojis (personnages animés) et les selfies, destinées aux iPhones. Le groupe a également confirmé l’acquisition de l’application de reconnaissance musicale Shazam.

Thales surenchérit dimanche sur ATOS et s’offre GEMALTO pour devenir un leader de la sécurité digitale.

Le marché enregistre quelques déceptions :

Innogy a surpris en abaissant sa prévision d’EBIT 2018 à 2,7 Mds€, contre près de 3 Mds€ pour le consensus. La société a maintenu son dividende, et reste un des rares acteurs dans le secteur des utilities à créer de la valeur. La baisse du titre pourrait relancer le feuilleton d’un éventuel intérêt de la part d’autres énergéticiens européens sur cet actif.

Rallye « piégeux » : il fallait cette semaine éviter certains titres tels que Criteo, H&M ou Ryanair très sévèrement sanctionnés par le marché.

Conclusion

La perspective du vote de la réforme fiscale US aura contribué à une euphorie sur les titres américains non encore partagée en Europe. Cette année marque par ailleurs le grand retour du stock-picking avec de grands écarts de performance entre les titres choisis. Si nous restons positifs pour les prochains jours, nous restons vigilants : le mouvement que nous avons effectué il y a quelques semaines en réduisant les valeurs technologiques (notamment asiatiques) a permis d’éviter une trop grande volatilité aux fonds. Nous maintenons nos expositions en l’état.

Extrait de la lettre hebdo d'Athymis Gestion, avec l'aimable autorisation de son auteur.


A découvrir

Stéphane Toullieux

Stéphane Toullieux est le Président d'Athymis Gestion.

Stéphane a près  de 25 ans d’expérience dans la Finance dont 13 années au sein de Financière de l’Echiquier dont il a été Directeur Général. Il a contribué à faire de cette société une des principales sociétés de gestion de portefeuille indépendantes à Paris.

Stéphane a participé aux programmes Value Investing et DSI de la Columbia Business School ainsi qu’au programme PEVC 2015 de la Harvard Business School.

Passionné d’entrepreneuriat et de nouvelles technologies, Stéphane Toullieux est notamment Mentor du Startup Leadership Program et présent au conseil de plusieurs Startups.

« Le Monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page » - Saint Augustin. Stéphane a voyagé dans 35 pays sur 5 continents.

Il est diplômé de l’Edhec option Finance.