Pâques est là, sonnez crécelles !

6 %
6% de la population française ne respecte pas le confinement.

La semaine de pâques dans la liturgie, une fois les cloches silencieuses la semaine sainte, les crécelles prenaient le relais pour annoncer les offices.

 Mais il ne faut pas oublier aussi que lors d’épidémies, la crécelle était l’instrument que les malades devaient tourner pour se déplacer et avertir qu’un contagieux passait. Il est évident que ces contagieux, lépreux en particuliers, étaient mis au ban de la société, ils étaient exclus de partout. La peur de la maladie faisait son effet.

 Nous avons appris il y a quelques jours que notre beau gouvernement, toujours à la recherche d’inventions nouvelles pour combler les manques de ce qui serait légitime et normal, veux utiliser une application de tracking pour désigner les porteurs de covid19 à la vindicte publique.

 A la place des crécelles les portables sonneront. Encore une idée géniale comme l’obligation de porter des masques quand il n’y a pas de masques. Les neurones de nos dirigeants politiques sont en surchauffe et nous ne sommes pas encore arrivés au bout de leurs inventions morbides.

 Déjà nous avons tous les jours le croque mort de service qui vient annoncer les morts de tous les pays avant de donner le nombre de morts Français qui, rassurez-vous, seraient moins nombreux. (Malheureusement ce n’est plus le cas)

Nous avons le ministère de l’intérieur qui prêche les interdictions de se déplacer, fier du nombre de PV donnés (ce qui serait plutôt un constat d’échec) Les vacances sont interdites avons-nous entendus, mais les trains fonctionnent et les routes ne sont que partiellement gardées et juste le jour. Résultat des milliers de vacanciers sur les côtes.

On a même vu un président de la république se promener dans le 93, haut lieu du respect du confinement, accompagné d’une cohorte de gardes du corps de journalistes. Tous aussi inconscients les uns que les autres, comme si Covid19 était réservé aux gens d’en bas, sans masques et ne respectant pas les distances entre les personnes. Mieux ce président exemplaire s’est autorisé un bain de foule avec des personnes qui refusent de respecter les lois. Les médias tout heureux de montrer a la France ce beau reportage incitant tous les Français a rester chez eux.

Alors le déconfinement (de ceux qui le respectent) sera tracé, pisté, contrôlé. Votre future crécelle s’appelle téléphone portable, heureusement on peut le couper et sortir sans cet instrument discriminant.


A découvrir

Patrick Crasnier

Patrick Crasnier est diplômé en sciences humaines 3eme cycle en psychopathologie, après de longues années passées en cabinet libéral comme psychanalyste, blessé lors d’un attentat terroriste cesse cette activité en 1995. Continue comme photojournaliste, journaliste radiophonique (activités menées conjointement avec celle de psychanalyste depuis 1983) puis comme journaliste rédacteur au journal Toulousain et à l’écho des entreprises. Actuellement photojournaliste correspondant pour l’agence de presse panoramic et rédacteur dans plusieurs revues.