Smartphones : un constructeur s'arroge 87 % des bénéfices avec 18 % du marché, devinez qui !

C'est Apple bien entendu qui s'arroge l'essentiel des bénéfices du
marché des smartphones. Quasiment tous les autres constructeurs y
perdent de l'argent….

Ceux qui doutaient encore de la stratégie d'Apple en seront pour leurs frais. Largement leader du marché des smartphones à partir du 2007 avec le lancement de l'iPhone qui n'avait à l'époque, pas vraiment d'équivalent, iPhone trustait logiquement la quasi totalité des bénéfices.

Bon an, mal an, avec l'apparition des smartphones concurrents, de plus en plus performants, séduisant de plus en plus d'utilisateurs, la part de marché d'Apple a chuté. A tel point qu'au dernier trimestre 2013 et en particulier à Noël qui concentre près de 60 % des ventes, les iPhone ne représentaient plus que 17,6 % des téléphones vendus d'après l'institut IDC. Grand vainqueur, le système d'exploitation Androïd, équipe désormais près d'un smartphone sur huit.

Mais à qui profite le marché ? Inexorablement et invariablement, à Apple. L'inventeur de l'iPod, l'iMac, l'iPhone, l'iPad, s'arroge... 87 % des bénéfices du secteur comme l'explique Jay Yarow dans Business Insider ! Les iPhone démarrent à 500 euros, sauf à acheter pour moitié moins cher un iPhone 4 (dont la production a cessé), vieux de quatre ans, sorti d'un vieux stock d'opérateur voire d'occasion remis à neuf. Dans le même temps, on trouve des smartphones tournant sous Android pour moins de 100 euros, smartphones qui mènent une concurrence intraitable non pas à Apple... mais à tous les autres constructeurs de smartphones utilisant le système d'exploitation de Google !

Seul Samsung, qui a réussi à positionner également ses smartphones sur le haut de gamme avec sa gamme Galaxy et ses différentes tailles d'écrans, arrive à gagner de l'argent en vendant des téléphones. Tous les autres fabricants en perdent, mais ne se résignent pas à renoncer au marché dont on sait qu'il sera encore porteur pendant quelques années. Néammoins, Apple se trouve à un tournant de son histoire, obligée d'inventer comme à son habitude un nouveau segment. C'est bien Apple en effet qui a initié le succès des baladeurs MP3 avec ses iPod, popularisé encore les ordinateurs portables quand les Powerbooks servaient de référence aux autres fabricants, créé le marché du smartphone à écran tactile, et encore le marché de la tablette à écran tactile. Sans parler du succès des applications payantes pour smartphones et tablettes, là encore inventé par Apple (en s'inspirant du Minitel comme l'a rappelé son inventeur sur Economiematin.fr en 2012) Succès qui ont a chaque fois permis à Apple d'engranger des milliards, pour les réinvestir et inventer l'avenir...

Quel sera le prochain best-seller d'Apple ? Nous avons notre idée là-dessus à la rédaction d'Economie Matin, revenez dans deux ou trois jours et vous aurez la réponse...


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).