Le pétrole brut continue à hésiter entre hausse et baisse

70 €
D'ici la mi-2019, les prix à la pompe devraient donc remonter sous la
pression d'un baril remontant vers les 70 dollars.

Après deux mois de  repli, les tarifs des carburants continue donc de suivre celle des cours du pétrole et devraient augmenter.

Le pétrole devrait repartir rapidement à la hausse

Pas le temps de se réjouir ! A peine les annonces d'Emmanuel Macron concernant la fiscalité sur les carburants faites, on apprend que le pétrole devrait repartir rapidement à la hausse. En cause,  le vote de l'Opep et de la Russie qui entraîne la limitation de la production mondiale. Pour rappel, le cours du baril était tombé à des niveaux très bas ces derniers temps, à moins de 60 dollars.

L'accord prévoit de réduire la production à hauteur de 1,2 million de barils par jour en moins avec pour effet immédiat la hausse du prix du baril de 1,6 dollar. Et comme une nouvelle mauvaise n'arrive jamais seule, selon les analystes, la hausse devrait se poursuivre jusqu'au troisième trimestre 2019 avec un baril qui devrait remonter à 70 dollars. 

Les prix devraient remonter d'ici mi-2019 avec un baril autour des 70 dollars

Mais cette réduction de la production a été compliquée à négocier : la Russie ne voulant pas la prendre, seule, en charge en pleine période hivernale, et d'autres pays en difficulté (Venezuela, Iran, Lybie), ne pouvant pas la gérer non plus. Et, au final, pas de panique pour autant chez les automobilistes qui craignent de voir les tarifs à la pompe s’envoler : ils ne devraient pas avoir à subir une hausse trop longtemps, les marchés pouvant ne pas se contenter de cette compensation trop faible de la surproduction. ?

D'ici la mi-2019, les prix à la pompe devraient donc remonter sous la pression d'un baril remontant vers les 70 dollars, mais les analystes estiment être encore en période de surcapacité, la faute à une production américaine élevée et à une demande un peu plus faible que la production mondiale.


A découvrir