Les PME en colère contre l'explosion de la nouvelle taxe foncière

  • Le montant de la contribution foncière des entreprises a parfois
    triplé pour certains entrepreneurs.

Le montant de la contribution foncière des entreprises a parfois
triplé pour certains entrepreneurs.

Cet impôt a tout simplement doublé, triplé voire quadruplé d'une année sur l'autre. Pas étonnant qu'il mette en colère ceux qui doivent le payer ! La contribution foncière des entreprises, qui remplace en partie l'ancienne taxe professionnelle supprimée en 2009, suscite actuellement la polémique chez les artisans, commerçants et PME. Et pour cause : elle ne cesse d'augmenter ! Et ce à l'heure où le gouvernement tente d'instaurer un pacte de compétitivité…

La fronde a commencé à la vue du montant que les petits entrepreneurs doivent payer cette année. Comme l'explique La Croix, la colère, d'abord locale, est devenue nationale. L'Union Professionnelle Artisanale et la CGPME ont été reçues hier à Matignon pour dire leur incompréhension à Jean-Marc Ayrault. Lequel les a gentiment renvoyés vers les collectivités locales, qui, de fait, fixent le montant de la CFE.

Depuis la disparition de la taxe professionnelle en 2009, les mairies et intercommunalités perçoivent deux impôts sur les entreprises, dont cette fameuse CFE, qui est calculée en fonction de la valeur des locaux occupés. La crise aidant, les collectivités ont pu être tentées d'augmenter la CFE. Parfois de manière excessive ! Face à la fronde, certaines ont promis de reconsidérer la hausse. Mais pour 2012, c'est trop tard.

comments powered by Disqus