Prime à la conversion, gaz, électricité, voici ce qui change au 1er août

Au 1er août, comme à chaque début de mois, de nombreuses nouveautés sont mises en place. Les tarifs du gaz et de l'électrcicité évoluent, la prime à la conversion auto diminue et l'ARS est versée aux familles concernées.

La prime à la conversion auto diminue

La prime à la conversion change, vicitme de son succès. Il s'agit d'une aide gouvernementale : en échange de la mise au rebut d'une voiture polluante, l'automobiliste reçoit une prime qui varie en fonction du véhicule acheté. Au 1er août 2019, les conditions changent. Ainsi, la prime de conversion ne s'applique plus aux véhicules de plus de 60 000 euros. Les plafonds d'émission du nouveau véhicule sont, eux, revus à la baisse, 116 grammes au kilomètre, contre 122 actuellement. Au final, son montant diminue. Par exemple, elle passe de 2000 euros à 1500 euros pour les ménages modestes.

Autre mauvaise nouvelle, les tarifs réglementés de l'électricité augmentent encore de 1,23%, pour compenser les coûts d'entretien des infrastructures de transport de cette énergie. Un nouveau coup dur pour les 25 millions de clients concernés, qui ont déjà subi une hausse de prix de près de 6% en juin 2019.

Nouvelle baisse des tarifs du gaz

En revanche, les tarifs réglementés du gaz, eux, baissent de nouveau, de 0,5%.la baisse est de 0,1% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,3% pour ceux qui ont un double usage (cuisson et eau chaude), et de 0,6% pour les foyers qui se chauffent au gaz. Une baisse de leur facture pour 4,5 millions de foyers abonnés.

Enfin, pour les parents concernés, la prime d'allocation de rentrée scolaire (ARS) sera versée le 20 août. Pour rappel, le montant des ressources annuelles pour bénéficier de l'ARS s'établit désormais à 24 697 euros pour un enfant à charge, 30 396 euros pour deux, 36 095 euros pour 3 enfants. Le plafond augmente ensuite de 5 699 euros par enfant. En 2019, le montant est de 370.69 euros pour un enfant de 6 à 10 ans, 391.14 euros pour ceux de 1 à 14 ans et 404.69 euros pour un enfant de 15 à 18 ans. Chaque année, 3 millions de familles en bénéficient. 


A découvrir