Des restaurateurs refusent de contrôler les pass sanitaires

9000 euros
Les restaurateurs ne contrôlant pas les pass sanitaires risquent de
devoir payer une amende pouvant aller jusqu'à 9000 euros

Depuis la mise en place du pass-sanitaire pour accéder aux restaurants, bars et cafés le 9 août 2021, beaucoup de restaurateurs de l’hexagone refusent de les contrôler au nom de la liberté.

Le Figaro met en lumière “Zone Libre”, un collectif qui veut garantir que le pass sanitaire ne sera pas contrôlé dans certains lieux. Le collectif encourage la désobéissance civile et propose “aux récalcitrants d'appâter les clients non-vaccinés au moyen d’un discret petit macaron vert distribué à qui en fait la demande”. L’instigateur du mouvement confie au Figaro qu’il n’avait pas voulu créer un mouvement de désobéissance civile mais “pour rappeler aux clients qu’il subsiste quelques espaces de liberté”. 

Être visibles : une opération risquée pour ces restaurateurs

Le Figaro ajoute que le collectif a imaginé “constituer un annuaire des établissements réfractaires” mais pour le fondateur du collectif cela ne ferait que mettre les établissements en danger. Afficher son appartenance au mouvement pourrait encourager les autorités à faire des contrôles dans les établissements arborant le petit macaron vert.

D’après Le Figaro, beaucoup de restaurateurs cachent ce signe qui pourrait leur porter préjudice et ne le sortent “que discrètement, pour quelques photos avec des clients de connivence”. La meilleure solution pour les restaurateurs de recevoir des clients non-vaccinés sans attirer l’attention est “de compter sur le bouche-à-oreilles”.

De grosses amendes prévues pour le non respect du contrôle des pass

Les établissements ne contrôlant pas les pass sanitaire s’exposent au risque d’être contrôlés par les autorités et de devoir s’acquitter d’une amende allant de 1500 à 9000 euros. Les clients qui seraient contrôlés sans leur pass-sanitaire valide risquent d’avoir une amende de 135 euros.


A découvrir