Soldes d'été 2020 : les commerçants payent cher le report

79 %
Le résultat des soldes d'été 2020 est très décevant pour 79% des
commerçants parisiens.

Coronavirus et shopping ne font pas bon ménage. Cette année encore, les clients n’étaient pas au rendez-vous. Pour les commerçants, cette saison, est un échec, ils regrettent même que les soldes aient été déplacés. 

Soldes 2020 : un bilan catastrophique pour les commerçants 

Les Français n’avaient pas la tête à faire du shopping pour les soldes. C’est le constat de l’enquête annuelle de la chambre de commerce et d'industrie d’Île-de-France (CCI) publiée le 5 août 2020 et rapportée par le Figaro. Pour la plupart des commerçants parisiens (87 %) le bilan des soldes d’été 2020 est inférieur à celui de 2019, déjà en baisse par rapport aux années précédentes.

La principale cause de ce résultat est le manque de clients et notamment suite à la mise en place de mesures barrières. Plus de 40% des commerçants parisiens estiment les mesures sanitaires comme premier frein important au déplacement en magasin et plombent la fréquentation. En effet, dans les magasins, le nombre de clients est limité, le port du masque  est obligatoire et il n'est pas possible d’essayer les vêtements. Dans certaines enseignes, il n’est également pas impossible de retourner les achats. 

La mise en place de mesures sanitaires strictes a poussé les clients à faire leurs achats en ligne plutôt qu’en magasin. Selon l’enquête, plus de la moitié des commerçants (58%) pensent en effet que les clients habitués au magasin avant la crise sanitaire préfèrent aujourd'hui commander en ligne. 

Soldes : un report qui n’a pas suffi à sauver la saison 2020

Le report des soldes est également remis en question, initialement prévu à partir du 24 juin 2020, ils avaient été décalés au 15 juillet au 11 août 2020 sur demande des commerçants afin de limiter les dégâts de la crise sanitaire. Mais situation paradoxale, aujourd'hui, les trois-quarts des commerçants parisiens (74%) regrettent cette décision.

« C’était finalement une mauvaise idée car les Parisiens ont déserté la capitale dès le début du mois de juillet ; il n’y a presque pas de touristes cette année et les provinciaux ne se déplacent pas sur Paris à cause de la Covid-19. Ces dates sont bonnes pour les stations balnéaires, pas pour nous ! » précise un commerçant du XVIe arrondissement dans l’enquête. Les soldes d'été 2020 n'auront pas permis aux commerçants de retrouver espoir après plusieurs mois de fermeture puisque au vu de ce bilan :10 % des commerçants interrogés pensent mettre fin à leur activité. 

* Enquête réalisée auprès de plus de 400 commerçants du 28 au 31 juillet dans tous les arrondissements de Paris.


A découvrir