83% des lumières en Syrie se sont éteintes en 4 ans de crise

97 %
Dans les régions syriennes les plus exposées aux conflits, 97 % des
lumières sont éteintes.

Plus de 83% des lumie?res se sont e?teintes en Syrie depuis le de?but du conflit. C’est ce que re?ve?le une coalition mondiale d’organisations humanitaires et de de?fense des droits humains a? la veille du 15 mars qui marquera le 4e anniversaire de la crise syrienne.

En collaboration avec les 130 ONG membres de la coalition #withSyria, des chercheurs de l’Universite? de Wuhan en Chine ont constate?, par l’analyse d’images satellites, une diminution de 83% des lumie?res visibles dans le ciel syrien depuis mars 2011.

"Quatre ans de crise ont plonge? les Syriens dans une obscurite? insoutenable : plus d’ho?pitaux, plus d'e?coles, plus d'administration. Comment vivre dans de telles conditions?", a de?clare? Karim Lahidji, pre?sident de la FIDH. "Aujourd'hui, la communaute? internationale est vraisemblablement le seul espoir pour les Syriennes et les Syriens : qu'elle se fasse entendre et qu'elle ne les oublie pas, qu'ils soient en Syrie ou re?fugie?s. La communaute? internationale a le devoir de rallumer ces lumie?res..." 

"Les images satellites fournissent les donne?es les plus fiables montrant l’ampleur de la de?vastation en Syrie", explique le Dr Xi Li, directeur de recherche du projet. "Prises a? plus de 800 kilome?tres au- dessus de la Terre, ces images nous aident a? comprendre la souffrance et la peur qui sont la re?alite? quotidienne des civils en Syrie, alors que leur pays s’effondre autour d’eux. Dans les zones les plus affecte?es telles qu’Alep, ces chiffres font froid dans le dos : 97% des lumie?res ont disparu. La province de Damas et celle de Quneitra, pre?s de la frontie?re israe?lienne, font figure d’exception avec la disparition de respectivement 35% et 47% des lumie?res" 

La coalition #withSyria a aujourd’hui rendu public une vide?o percutante et lance? une pe?tition mondiale sur withsyria.com pour appeler les dirigeants du monde entier a? "rallumer la lumie?re en Syrie" en:

- Travaillant en priorite? a? une solution politique fonde?e sur le respect des droits humains ;

- Acce?le?rant la re?ponse humanitaire pour ceux qui en de?pendent en Syrie et pour les re?fugie?s, y compris par l’augmentation du nombre de re?fugie?s re?installe?s dans des pays tiers ;

- Insistant pour que toutes les parties au conflit mettent un terme aux attaques contre les civils et au blocage de l’aide humanitaire.

"Le monde de?tourne les yeux des millions de re?fugie?s syriens laisse?s sans soutien, sans espoir", de?plore Genevie?ve Garrigos, pre?sidente d'Amnesty International France. "Le Haut-Commissariat aux re?fugie?s a appele? les Etats a? accueillir, d’ici la fin 2016, 380 000 personnes en situation tre?s vulne?rable. En 2013, Franc?ois Hollande s’est engage? a? en accueillir 500, insignifiant au regard de l’urgence, de l’ampleur de la crise humanitaire qui perdure. La France doit aujourd’hui s’engager plus loin et affirmer, autant par les discours que par les actes, sa solidarite? avec les re?fugie?s syriens afin de rallumer la lueur de leur espoir."

Bassam Al-Ahmad, porte-parole du Violations Documentation Centre in Syria (VDC) rappelle que "L’e?mergence de groupes terroristes agissant a? travers les frontie?res a seme? la terreur et attire? l’attention du monde sur la Syrie. Elle a en revanche de?tourne? l’attention des gouvernements de la souffrance des civils et des abus commis par l’ensemble des parties a? ce conflit. Chaque jour, des me?decins, travailleurs humanitaires et enseignants syriens prennent d’e?normes risques pour venir en aide a? leurs voisins et a? leurs proches, tandis que la communaute? internationale ne parvient toujours pas a? amener une solution politique capable de mettre un terme a? leurs souffrances et aux affrontements." ??

"En 2014 le Conseil de Se?curite? des Nations Unies a vote? trois re?solutions demandant que des mesures soient prises pour la protection des civils et l’acheminement sans entrave de l’aide humanitaire en Syrie. Ces re?solutions auraient du? avoir un impact positif pour la population syrienne », rappelle Claire Fehrenbach, Directrice Ge?ne?rale d’Oxfam France. « Depuis le vote de ces re?solutions, des milliers de syriens ont perdu la vie, jamais autant de civils n’ont e?te? prisonniers des combats ou force?s a? les fuir, et l’acce?s humanitaire ne s’est pas ame?lioré". "Echec coupable en Syrie" un nouveau rapport publie? aujourd’hui par Oxfam, le Norwegian Refugee Council, Me?decins du Monde et d’autres organisations, accuse les bellige?rants et grandes puissances de ne pas avoir respecte? ces re?solutions.


A découvrir

Solidarités International

Depuis près de 35 ans, l'association d'aide humanitaire SOLIDARITÉS INTERNATIONAL est engagée sur le terrain des conflits et des catastrophes naturelles. Notre mission est de secourir le plus rapidement et le plus efficacement les personnes dont la vie est menacée, en couvrant leurs besoins vitaux : boire, manger, s'abriter. Particulièrement engagés dans le combat contre les maladies liées à l'eau insalubre, première cause de mortalité au monde, nous intervenons en développant notre expertise dans le domaine de l'accès à l'eau potable et l'assainissement, mais également dans ceux, essentiels, de la sécurité alimentaire et de la reconstruction. Dans le respect de l'identité des victimes, les programmes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL sont mis en œuvre par 180 volontaires expatriés et près de 2180 employés et cadres locaux travaillant en équipe.