Santé bucco-dentaire : faites les tests en ligne !

4 10 sur 10
4 Français sur 10 ne consultent pas de dentiste.

Nouveau : l’Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD) propose deux tests interactifs qui permettent de calculer les risques carieux et parodontaux. Une manière de faire le point sur la santé de ses dents et de se motiver pour prendre rendez-vous chez le dentiste.

Une bonne hygiène dentaire permet de rester en meilleure santé

Vous détestez aller chez le dentiste et repoussez aux calendes grecques la date de la consultation ? Alors vous faites partie des 4 Français sur 10 qui ne se font pas soigner les dents. Ainsi, les maladies parodontales figurent au onzième rang des maladies les plus répandues dans le monde.

Une bonne santé dentaire permet d’éviter de nombreux maux tels que le risque d’accouchement prématuré, de survenue de maladies vasculaires ou encore de complications du diabète. Aussi, pour permettre aux réfractaires aux soins dentaires, l’UFSBD propose deux tests interactifs en ligne. En moins de deux minutes, ils permettent de faire le point sur les caries et les maladies parodontales et d’obtenir des conseils d’hygiène bucco-dentaire. Mais attention, ils ne se substituent en aucun cas à la consultation de suivi annuelle !

Deux tests pour évaluer les risques de caries et maladies parodontales

Le premier test permet d’évaluer le risque de présenter des caries. « Sous l’effet d’un apport régulier en sucres, d’une exposition insuffisante au fluor et sans élimination régulière du biofilm bactérien lors du brossage, la structure de la dent est fragilisée puis détruite, avec pour conséquences des douleurs, des difficultés à manger, des répercussions sur la vie et dans un stade plus avancé, une infection systémique », explique l’UFSBD.

Quant au second test, il calcule le risque parodontal c’est-à-dire de développer des maladies qui touchent les tissus de soutien des dents (gencive, os et ligament) et se « manifestent généralement par des douleurs, saignement et/ou gonflement des gencives (gingivite) voire, dans des formes plus graves, la chute des dents (parodontite) », précise l’UFSBD.

Gratuits et rapides, pourquoi se priver de ces tests ?


A découvrir