Zodiac disparait au profit de Safran

92000
Safran emploie 92 000 collaborateurs partout dans le monde.

Une marque reconnue partout dans le monde disparait ce 1er décembre : Zodiac va en effet prendre le nom de Safran, son nouveau propriétaire. Qui a l’ambition de devenir le premier équipementier aéronautique au monde d’ici 15 ans.

L’assemblée générale des actionnaires de Safran a voté à une écrasante majorité de 99,88% (!) l’absorption de Zodiac, de ses marques et de la plupart de ses activités. Il s’agit de la dernière grande acquisition du groupe avant longtemps ; la direction veut désormais se concentrer sur la croissance organique, mais avant cela il faudra changer la culture de gestion de Zodiac, « à l’ancienne ». Cet effort va demander deux ans de travail d’intégration à une équipe d’une centaine de personnes. Des antennes ont été installées dans les principaux sites de production de Zodiac.

Zodiac n’existe plus

À terme, Safran espère générer pour 200 millions d’euros d’économies. Mais au-delà, Safran veut devenir le premier équipementier aéronautique au monde d’ici 15 ans, supplantant donc son concurrent américain United Technologies. Le groupe a l’intention d’atteindre un chiffre d’affaires de 20 milliards d’euros. L’entreprise, qui fabrique des moteurs, de l’équipement de cabines, des systèmes électriques ainsi que des trains d’atterrissage, emploie 92 000 collaborateurs dans le monde, dont 45 000 en France. 

Une grande ambition 

Comment parvenir à cet objectif ? D’une part, en s’appuyant sur le projet d’un nouvel avion de taille moyenne, en cours de développement chez Boeing. D’autre part, en misant sur la recherche et le développement : Safran va augmenter ses investissements de 30% dans ce domaine. Amélioration de la propulsion, impression 3D, davantage de connexion à bord, voici les principaux chantiers de R&D de ces prochaines années.


A découvrir