Philippe Bloch

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Philippe Bloch est diplômé de l'ESSEC (promotion 82). Après ses études, il passe deux ans à New York, au titre de la coopération, en tant qu'Attaché Commercial auprès de l'Ambassade de France. A son retour, il démarre sa vie professionnelle au Groupe Expansion, où il est pendant trois ans éditeur du magazine L'Expansion et d'autres produits phares du groupe ( La Lettre de L'Expansion, Harvard L'Expansion, les Forums de L'Expansion, le Club de Conjoncture ). Son premier livre Service Compris (publié chez Jean-Claude Lattès, puis en édition de poche aux Editions Marabout, traduit en italien et en portugais) sort en février 1986, et se vend à plus de 500 000 exemplaires, correspondant à plus de 100 tirages successifs, et devenant ainsi le plus populaire best-seller de la « littérature managériale » française.   Chroniqueur à « L’Entreprise » de 2003 à 2012 et désormais chroniqueur aux « Echos », il anime chaque week-end depuis neuf ans sur BFM Business (www.bfmbusiness.com, 96.4) « L’Entreprise BFM », une émission entièrement consacrée à l’esprit d’entreprise, dans laquelle il reçoit de nombreuses figures emblématiques de l’entrepreneuriat français. Il a également animé l’émission « Valeurs Ajoutées », le rendez-vous PME de BFM TV. Il a lancé un site internet communautaire de gestion de favoris (www.bookee.com) et investit en tant que Business Angel dans différentes sociétés. Le 17 octobre 2013, Philippe publie « Ne me dites plus jamais bon courage ! » aux éditions Ventana, sous-titré « Lexique anti-déprime à usage immédiat des Français. »
  • Logo Economie Matin2

    Ne me dites plus jamais bon courage ! #2

    C'était mieux avant Je suis toujours fasciné par la capacité de chaque génération à critiquer celle qui lui succède et à s’inquiéter de la façon dont elle prend le relais. Un phénomène souvent appelé celui...
  • Logo Economie Matin2

    Ne me dites plus jamais bon courage ! #1

    Il y a toujours eu deux façons de se lever le matin. La première, typiquement française, consiste à se dire « pourvu qu’il ne m’arrive rien aujourd’hui ». La seconde, plus américaine, consiste à «...