Ne me dites plus jamais bon courage ! #1

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Philippe Bloch Publié le 11 janvier 2014 à 5h29

Il y a toujours eu deux façons de se lever le matin. La première, typiquement française, consiste à se dire « pourvu qu’il ne m’arrive rien aujourd’hui ». La seconde, plus américaine, consiste à « espérer qu’il m’arrive quelque chose ».

Quiconque s’interroge sur l’origine de notre état d’esprit ferait bien d’observer la façon dont une jeune maman encourage outre-Atlantique l’enfant qu’elle dépose pour la première fois à l’école maternelle : « Go and have fun », lui dit-elle en l’embrassant. « Vas-y et amuse-toi ! »

Rien de tel en France, où la mère protectrice multiplie en pareil cas les mises en garde du type : « Fais attention, sois prudent, ne prends pas de risque, ne touche à rien, ne parle à personne, ne tombe pas ! ».

N’est-il pas étrange que le pays qui possède le droit social le plus protecteur jamais inventé, qui prend soin de ses demandeurs d’emplois mieux et plus longtemps que n’importe lequel de ses concurrents, qui possède l’une des plus grosses épargnes de la planète et vit en paix depuis plus de soixante ans, est aussi celui qui est le plus gros consommateur d’anxiolytiques ? Pas si étonnant à y réfléchir, car chacun sait que seules les épreuves renforcent, et que seuls les échecs font avancer.

N’oublions jamais que surprotéger affaiblit. Et qu’entreprendre aguerrit. Quand cesserons-nous de nous plaindre plutôt que de nous endurcir ? Quand comprendrons-nous qu’une protection excessive ne fait que ruiner l’estime de soi de ceux qui en bénéficient ?

Extraits du livre " ne me dites plus jamais bon courage ! " écrit par Philippe Bloch paru aux éditions Ventana. Prix : 10 euros.

Reproduits ici grâce à l'aimable autorisation de l'auteur et des Editions Ventana.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Philippe Bloch est diplômé de l'ESSEC (promotion 82). Après ses études, il passe deux ans à New York, au titre de la coopération, en tant qu'Attaché Commercial auprès de l'Ambassade de France. A son retour, il démarre sa vie professionnelle au Groupe Expansion, où il est pendant trois ans éditeur du magazine L'Expansion et d'autres produits phares du groupe ( La Lettre de L'Expansion, Harvard L'Expansion, les Forums de L'Expansion, le Club de Conjoncture ). Son premier livre Service Compris (publié chez Jean-Claude Lattès, puis en édition de poche aux Editions Marabout, traduit en italien et en portugais) sort en février 1986, et se vend à plus de 500 000 exemplaires, correspondant à plus de 100 tirages successifs, et devenant ainsi le plus populaire best-seller de la « littérature managériale » française.   Chroniqueur à « L’Entreprise » de 2003 à 2012 et désormais chroniqueur aux « Echos », il anime chaque week-end depuis neuf ans sur BFM Business (www.bfmbusiness.com, 96.4) « L’Entreprise BFM », une émission entièrement consacrée à l’esprit d’entreprise, dans laquelle il reçoit de nombreuses figures emblématiques de l’entrepreneuriat français. Il a également animé l’émission « Valeurs Ajoutées », le rendez-vous PME de BFM TV. Il a lancé un site internet communautaire de gestion de favoris (www.bookee.com) et investit en tant que Business Angel dans différentes sociétés. Le 17 octobre 2013, Philippe publie « Ne me dites plus jamais bon courage ! » aux éditions Ventana, sous-titré « Lexique anti-déprime à usage immédiat des Français. »

Laisser un commentaire

* Champs requis