Black Friday : ¼ des promotions illégales en Europe

La commission Européenne révèle une importante proportion de fraudes sur les promotions du Black Friday. Les moyens mis en œuvre par les commerçants sont multiples et composent avec la crédulité des consommateurs qui se laissent trop souvent tenter.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Benoit Vrignaud Publié le 22 décembre 2022 à 11h38
Black Friday Pomotions Trompeuses
23 %Sur les 16.000 promotions du Black Friday analysées par la Commission européenne, 23% s'avèrent ne pas respecter la législation européenne.

Promotions trompeuses, l'écueil du Black Friday

Le Black Friday représente pour de nombreux commerçants une fête commerciale importante. Elle a un poids certain dans leurs chiffres de vente et donc dans leur chiffre d’affaires. Pourtant, une enquête de la Commission européenne a révélé que 23% des promotions effectuées à l’occasion sont contraires à la loi et ne respectent pas la législation en vigueur.

Publicité mensongère, tromperie volontaire sont les moyens déployés pour faire paraitre une promotion plus avantageuse que ce qu’elle n’est. 16.000 promotions ont ainsi été analysées par une intelligence matricielle programmée pour reconnaitre les contraventions à la loi. Et le résultat est clair : 23% des promotions analysées vont à l’encontre des lois qui régissent les publicités de baisse de prix.

Des pratiques commerciales trompeuses, bien que parfois légales

Certains magasins ont ainsi affiché en prix de base, soit avant la promotion, un prix plus élevé que le prix réel. Ce genre de moyen a un objectif clair. Il s'agit de faire croire au client que la promotion est avantageuse. L’achat du produit concerné serait alors une réelle affaire. Au-delà de la fraude détectée, certaines enseignes ont recours à des pratiques malhonnêtes du point de vue du client, mais pour autant légales.

Par exemple, un prix augmenté dans le délai légal avant le Black Friday, puis proposé en promotion au prix d’origine représente pour le client une tromperie commerciale. Pour autant, le recours à ce procédé, tant qu’’il respecte les conditions légales, ne contrevient pas à la loi. Certains vendeurs ont recours à ce genre de procédé sans même prendre la peine de respecter les délais légaux et la législation européenne. Des sanctions et poursuites vont donc être entreprises à la suite de cette enquête pour imposer aux magasins un respect plus strict de la loi. La Commission agit dans l’optique de toujours améliorer la protection du consommateur. Une promotion trop intéressante à première vue cache souvent quelque chose, quel que soit l’intérêt du vendeur.

Aucun commentaire à «Black Friday : ¼ des promotions illégales en Europe»

Laisser un commentaire

* Champs requis