Design contemporain : quelle place sur le marché ?

Après trois ans d’absence dans la capitale anglaise, le PAD London, édition londonienne du salon dédié au design contemporain, a fait son retour en octobre 2022, en même temps que Frieze Masters, foire de renommée internationale dédiée à l’art contemporain.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Artransfer Publié le 16 décembre 2022 à 14h46
Design Marche Art Vente Encheres
51520 EUROSUne lampe Pigeon, datée de 1991, a été adjugée pour 51.520 euros

Malgré les craintes liées au Brexit, les professionnels réunis pour l’occasion ont été ravis de retrouver de grands collectionneurs, prêts à acheter des objets coûtant des centaines de milliers de livres et férus d'art autant que de design. Et pour cause, la porosité entre ces milieux ne cesse de s'affirmer au fil des années.

L’art et le design : deux faces d’une même pièce

De la création d’une esthétique industrielle du début du XXe siècle jusqu’à nos jours, le design n’a cessé de repousser les limites entre art et artisanat, explorant des sujets chers à l’histoire de l’art. En effet, les designers ne restent pas imperméables aux tendances de leur époque. Ainsi, un designer tel que Jean Prouvé a pu commencer sa production avec des pièces de mobilier d’Art Nouveau avant de se tourner vers une production en métal au style plus moderniste, correspondant aux avant-gardes des années 1920. 

Réciproquement, certains artistes se laissent également tenter par l’idée de revenir à une production artisanale utilitaire. Le couple de designers Claude et François-Xavier Lalanne, dont le travail traite de la faune, a réemployé ce sujet pour créer des objets comme le Secrétaire Rhinocéros dit Deuxième Rhinocéros, exposé au Musée des Arts Décoratifs de Paris. Aujourd’hui, leur production d’objets de design est devenue un incontournable pour les collectionneurs, qui s’arrachent leur bestiaire mobilier. C’est ainsi qu’en 2021, leur Lampe Pigeon, datée de 1991, a été adjugée pour 51 520 € lors d’une vente par la maison de vente Artcurial.

L’ascension fulgurante du design sur le marché

Le design profite d’une réelle place sur le marché de l’art depuis le début des années 2000. En 2005, lors de la foire Art Basel Miami, de nombreuses galeries proposaient ainsi parmi leur sélection d’œuvres des pièces de design rares et en édition très limitée. Deux années plus tard, en 2007, la maison de ventes aux enchères Christie’s se fait le théâtre de la vente mémorable de la chaise longue Lookheed Lounge LC-1, désignée en 1985 par Marc Newson, qui réalise un montant excédant le million d’euros. Depuis lors, des ventes spécialisées dans le design s’effectuent régulièrement dans ces maisons de ventes qui totalisent des sommes impressionnantes, pouvant atteindre jusqu’à 27.2 millions d’euros pour notamment une vente qui s’est déroulée le 21 novembre 2021 chez Sotheby’s, record actuel pour toute vente de collections dédiées au design.

Une étude réalisée en 2016 par Barnebys, un moteur de recherche spécialisé en enchères, révélait une croissance de 330% du chiffre d’affaires des ventes de mobiliers design entre 2009 et 2016.

Le goût du design, affirmé par les marchands

Fort de ces prix records, le design est aujourd'hui un pilier incontournable de la collection d'art contemporain et la cote des designers ne cessent de monter. De nombreuses galeries spécialisées sont devenues de réelles institutions. C’est notamment le cas de la galerie Patrick Seguin qui abrite un espace de 300 mètres carré conçu par Jean Nouvel et qui représente de grands noms tels que Jean Prouvé ou Charlotte Perriand. La galerie Kreo, tout aussi saluée, collabore régulièrement avec de grands designers tels que les frères Bourroullec ou Pierre Charpin. D’autres, comme la galerie Pierre Arts & Design, investissent autant le champ de l’art contemporain que le design et renforcent ainsi cette idée de porosité entre ces deux pratiques. Cette pléthore de galeries s’adonnant à la vente de design ont permis à des foires telles que le PAD ou le salon Maison & Objet de devenir des évènements aussi importants pour les professionnels que des foires d’art contemporain très reconnues. D’autres foires comme Art Basel dédient à présent une section entière de leur événement au design.

Enfin, la vente de design, comme la vente d’art contemporain, n’a su résister à la digitalisation du marché et il n’est pas rare de pouvoir apprécier certains objets de grands designers sur des sites de vente dédiés à l’art. C’est le cas notamment d’Artransfer, plateforme de revente et d’échange entre collectionneurs, qui propose des objets signés Jean Nouvel ou Karen Chekerdjian parmi sa sélection d’œuvres d’art contemporain.

Pierre H. Way pour Artransfer

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Première plateforme de revente d’œuvres d’art contemporain entre particuliers, Artransfer facilite les transactions en proposant un cadre simple, sécurisé et confidentiel. Fondé par des professionnels du marché de l’art, Artransfer offre également un service personnalisé de recherche d’œuvres d’art ainsi que tout un écosystème pour faciliter la gestion de la collection. Rendre le pouvoir à l’amateur d’art, telle est la mission d’Artransfer et de Magda Danysz, Laurent Hassid, Haude Le Roux et Constance Remy, ses co-fondateurs

Aucun commentaire à «Design contemporain : quelle place sur le marché ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis