Voitures électriques : les Français prêts à franchir le cap ?

L’adhésion des Français à la mobilité électrique ne cesse de croître, comme le confirme le baromètre OpinionWay pour Electra. Près d’un Français sur deux envisage de remplacer son véhicule thermique par une voiture électrique, et 71% se disent prêts à partir en vacances avec leur véhicule électrique, peu importe la distance.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Léopold Aubin Publié le 6 juillet 2024 à 11h00
electrique-voiture-recharge-20240607

Une évolution des mentalités vers l'électrique

L'adoption des véhicules électriques en France connaît une progression notable. Selon les données de l'étude, près de la moitié des Français expriment leur intention de passer à l'électrique, avec une hausse de 8 points en deux ans pour ceux souhaitant concrétiser ce projet à court ou moyen terme. Environ un Français sur cinq prévoit de posséder une voiture électrique d'ici 2026, témoignant d'une véritable transformation des mentalités. La diminution des véhicules diesel, avec une baisse de 11 points entre 2022 et 2024, et l'augmentation des véhicules électriques ou hybrides, actuellement à 16%, illustrent ce changement.

Les avantages perçus de la voiture électrique

Les motivations des Français pour adopter la mobilité verte sont variées et significatives. L'impact écologique constitue la principale raison, avec 43% des sondés souhaitant réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. En outre, le gain en termes de pouvoir d'achat est un argument de poids : grâce aux subventions publiques et au coût réduit de l'électricité par rapport à l'essence ou au diesel, 36% des personnes interrogées considèrent l'électrique comme une option économique. Pour rappel, parcourir 100 km avec une voiture thermique coûte en moyenne 12 euros contre 9 euros pour un véhicule électrique, sans compter les frais de maintenance largement réduits.

Les infrastructures de recharge rapide publique se sont également beaucoup développées ces dernières années, rendant la conduite d'un véhicule électrique aussi pratique que celle d'un véhicule thermique. 71% des futurs acheteurs d'une voiture électrique se disent prêts à l'utiliser pour des longs trajets, y compris les vacances estivales.

Les défis à relever pour une adoption généralisée

Malgré ces signaux positifs, certains freins subsistent, notamment le temps de charge, qui reste un défi pour 54% des sondés, en hausse de 6 points. Cela souligne la nécessité de développer davantage la recharge ultra-rapide pour accélérer la transition vers une mobilité décarbonée. Le soutien des pouvoirs publics et la coopération entre les constructeurs automobiles et les opérateurs de recharge.

Comme l'a souligné Aurélien de Meaux, cofondateur et Président d'Electra : « Les Français ne sont pas réfractaires à l’électrique et sont prêts à l’adopter si nous parvenons à proposer une offre équivalente au thermique sur le plan de la recharge, du maillage et de la simplicité d’usage. Contrairement aux idées reçues, les Français sont prêts à quitter le pétrole pour l’électricité made in France pour leur mobilité. »

Vers une électrification croissante

l'attrait des Français pour les voitures est en nette progression. Les avantages écologiques et économiques, combinés à une meilleure infrastructure de recharge, expliquent cette tendance. Toutefois, pour une adoption généralisée, il reste crucial de continuer à développer les technologies de recharge rapide et de maintenir un soutien public fort.

Suivez-nous sur Google News Economie Matin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

1 commentaire on «Voitures électriques : les Français prêts à franchir le cap ?»

  • Voici un bel article a base de mensonges et de fake news.
    Le marché de l’automobile électrique chute progressivement.
    Le groupe Volkswagen et audi arrête des lignes de production de véhicules électriques. Des marques comme fisker ferment en mettant les clients dans l’embarras.

    Répondre
Laisser un commentaire

* Champs requis