Gruyère : selon la justice américaine, il n’est pas uniquement suisse ou français

Une décision cocasse aux États-Unis. La justice vient de se prononcer en faveur d’un gruyère produit partout dans le monde. L’indication géographique n’est pas prise en compte Outre-Atlantique.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Cédric Bonnefoy Modifié le 6 mars 2023 à 14h34
gruyere-justice-americaine-pas-suisse-francais

Le gruyère n’est pas juste suisse ou français pour la justice américaine

La justice américaine réfute l’affirmation suivante : le fromage gruyère est seulement produit en Suisse et en France. En effet, elle vient de pencher en faveur de l’utilisation du terme pour un certain type de fromage, indépendamment de son lieu de fabrication. Si la décision peut faire sourire, pour les producteurs français et suisses, il s’agit d’une très mauvaise nouvelle. Ainsi, l’interprofession de Genève et le Syndicat interprofessionnel du Gruyère sont déboutés.

Mais alors : comment expliquer cette décision ? D’une part, dans sa décision la justice estime que le gruyère est un terme courant dans le pays pour désigner plusieurs fromages. Mais surtout, il n’existe pas Outre-Atlantique de certification sur l’origine des produits. Par exemple, pas d’indication géographique protégée (IGP) ou autre. La seule indication pour désigner un fromage par le terme gruyère reste la formation de petits trous avec 90 jours de vieillissement.

La filière est en colère

En réalité, selon la justice américaine, le terme gruyère est tellement courant dans le domaine alimentaire qu’il devient générique. Ainsi, pas question de refuser à des producteurs de fromage d’appeler leur fromage comme cela. Malgré, la concurrence déloyale que cela peut représenter pour les filières suisse et française. La loi américaine ne fait pas différence entre un produit fabriqué sur son sol ou à l’étranger. Évidemment, l’annonce ravit les producteurs et industriels américains.

Mais de l’autre côté, c’est la soupe à la grimace. Par la voix de leur avocat, les fédérations suisses et françaises estiment que la décision de la cour d’appel ne correspond pas avec la réalité du marché américain. Par ailleurs, elles indiquent continuer à œuvrer pour protéger ce fromage partout dans le monde. Y compris aux États-Unis.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Cédric Bonnefoy est journaliste en local à la radio. À côté, il collabore depuis 2022 avec Économie Matin.

Suivez-nous sur Google News Economie Matin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Gruyère : selon la justice américaine, il n’est pas uniquement suisse ou français»

Laisser un commentaire

* Champs requis