50% du nucléaire dans le mix français ? En 2035, s’avance Edouard Philippe

Par Olivier Sancerre Modifié le 5 septembre 2018 à 23h07
Mix Nucleaire France 2
80%Le nucléaire représente 80% du mix énergétique en France.

Le flou règne toujours concernant la part du nucléaire dans le « mix » énergétique français. L'objectif, annoncé par le candidat Macron, de descendre à 50% d'ici 2025 a été annulé en novembre dernier par l'ex-ministre de la Transition écologique.

François de Rugy, tout frais remplaçant de Nicolas Hulot au ministère de l'Environnement, n'a pas voulu s'engager sur ce sujet pendant une interview sur France Inter. Mais c'est le Premier ministre, Edouard Philippe, qui a donné une indication plus précise concernant la date à laquelle cet objectif serait atteint. À la sortie du séminaire gouvernemental, le locataire de Matignon a évoqué l'engagement pris par Emmanuel Macron de « permettre la constitution d'un mix énergétique à l'horizon de 2035 avec 50% de nucléaire ».

Objectif remis à plus tard

Ce n'est pas la première fois que l'année 2035 est ainsi avancée pour atteindre les 50% du nucléaire dans le mix énergétique. La période allant de 2030 à 2035 revient en effet souvent dans les communications gouvernementales. C'est toutefois la première fois que le Premier ministre parle de cette date ferme ; néanmoins, malgré la parole d'Edouard Philippe, Matignon a tenu à en nuancer les propos en précisant que la date précise n'avait pas encore été arbitrée. On peut penser malgré tout que 2035 semble bien parti.

Promesse d'Emmanuel Macron

Celui qui allait devenir Président de la République avait inscrit l'objectif de parvenir à une part du nucléaire ramené à 50% d'ici 2025. Nicolas Hulot avait par la suite mangé son chapeau et parlé d'un horizon « dans les années 2030 ». Le gouvernement annoncera la nouvelle date d'ici la fin du mois d'octobre, dans le texte de loi sur la programmation pluriannuelle de l'énergie.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.