Abonnement aux médias en ligne : Facebook n’aime pas la taxe de 30 % d’Apple

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 23 octobre 2017 à 7h10
Facebook Apple Media Achat Abonnement Journal Internet Commission
30%Apple touche 30 % de toute transaction réalisée sur une application mobile.

Internet, comme tout le monde le sait, continue de faire du mal aux médias, surtout aux journaux classiques : les ventes papier chutent et les revenus publicitaires ne sont pas suffisants. Facebook, qui a largement participé à ce problème, veut aider les médias à s’en sortir : le géant va lancer, aux Etats-Unis pour l’instant, un système incitant les utilisateurs de son application mobile à acheter des abonnements en ligne grâce au système de paywall.

Facebook s’engage pour les médias

L’idée des Facebook est déjà utilisée par certains journaux en ligne : le paywall est tout simplement la capacité pour le site de ne permettre la lecture libre que du début de l’article pour ensuite demander au lecteur de s’abonner s’il veut continuer de lire. La différence, avec le système de Facebook, c’est que tout se passe sur l’application Facebook.

En fait, lorsqu’un média utilise Facebook News pour poster un article il pourra y placer un paywall. Facebook redirigera alors l’utilisateur sur la page du site en question pour qu’il y prenne un abonnement. Et Facebook, afin d’attirer les médias, a décidé de ne prendre aucune commission : la transaction se fera sur le site du média en question, Facebook considérant sans aucun doute qu’avoir un utilisateur de plus vaut toutes les commissions du monde.

Apple veut sa part du gâteau et elle est très grosse

Apple serait, ici, le trouble-fête : le groupe veut appliquer sa fortement décriée politique de commissions sur les abonnements. Lorsqu’un achat est réalisé sur une application sur iPhone, comme un abonnement, Apple récupère 30 % du montant la première année puis 15 % les années suivantes. Pas question pour Apple de renoncer à cet argent.

Facebook ne serait pas d’accord : pourquoi Apple aurait le droit de capter 30 % des montants alors que les achats sont réalisés sur le site du média en question et non via Facebook et, surtout, que Facebook ne touche rien ? Impossible, semble-t-il, de trouver un terrain d’entente.

Facebook a donc pris une décision inédite : la fonctionnalité ne sera déployée que sur Android, privant les médias du paywall sur iOS. Google, comme Facebook, a en effet déclaré qu’il ne prendrait pas de commission.

Le coup est dur : 45 % des smartphones aux Etats-Unis sont des iPhone et les utilisateurs d’iPhone dépensent en moyenne plus que les utilisateurs d’Android. De quoi remettre en question le projet de Facebook qui a, en outre, été fortement critiqué par des géants comme le New York Times et le Wall Street Journal qui ont annoncé qu’ils n’y participeront pas ?

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio