La retraite à 60 ans ? Les Français se voient plutôt retraités à 65 ans

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 22 septembre 2014 à 9h05

La retraite à 60 ans reste un idéal et aurait tendance à tomber dans le « mythe » pour les Français qui, semble-t-il, n'ont décidément que très peu d'espoir d'y parvenir. Selon le dernier baromètre Randstad Award sur l'âge de la retraite, c'est plutôt à 65 ans que les Français se voient partir à la retraite. Et ce même s'ils n'aimeraient mieux pas travailler aussi longtemps.

La retraite idéale est entre 60 et 62 ans...

L'acquis de la retraite à 60 ans voire 62 ans reste fortement ancré dans l'inconscient collectif : pas moins de 54% des Français aimeraient partir à la retraite entre 60 et 62 ans et ils sont 84,2% à dire qu'ils ne veulent pas travailler après 62 ans. Un désir qui, malheureusement, ne correspondra que très rarement à la réalité.

Le problème du régime des retraites, bien connu du gouvernement, est qu'il est en déficit : 3,5 milliards d'euros en 2013 et les choses ne devraient pas s'arranger de sitôt. Actuellement, on compte 1,4 cotisant pour un retraité et tant que le « Papy Boom », la période de départ à la retraite des Français et Françaises nés lors du « Baby Boom » après la seconde guerre mondiale, ne se sera pas terminé, le nombre de cotisants ne suffira pas à couvrir le coût du nombre de retraités.

Pire : les réformes du régime des retraites entraînent une augmentation du nombre de trimestres nécessaires avant de toucher la retraite de base. De 166 trimestres (soit 41,5 ans de cotisations) en 2013, ils devraient augmenter jusqu'à atteindre 172 trimestres (soit 43 ans de cotisations) en 2035.

... mais c'est à 65 ans que le Français se voient retraités

Tous ces paramètres, conjoncturels et issus des réformes, laissent peu d'espoir aux Français de partir effectivement à la retraite avant 62 ans. Peu à peu, ils s'en rendent compte : ils sont désormais 71,2% à penser partir à la retraite après 62 ans. En moyenne, ils pensent travailler jusqu'à 65 ans selon l'étude de Randstad Award.

Cela pour, au final, toucher en moyenne 1 288 euros par mois, un peu plus de la moitié du salaire moyen du secteur privé en France qui s'établit, selon la Drees, à 2 449 euros par mois. Mais cette moyenne ne tient pas compte des inégalités salariales entre hommes et femmes.

Les retraites des hommes et des femmes sont très différentes : là où un homme, en moyenne, touchait, en 2012, 1 654 euros par mois de pension, une femme touchait 951 euros. De fait, ce sont les femmes qui pensent le plus qu'elles ne pourront pas partir à la retraite avant 62 ans (74,3% des femmes contre 69% des hommes).

Les jeunes sont les moins optimistes concernant leur âge de retraite

La nouvelle génération en âge de travailler, les 18-24 ans, sont encore plus pessimistes concernant leur retraite : ils sont 74,7% à estimer devoir travailler au moins jusqu'à 63 ans si ce n'est plus (pour 35,9% il leur faudra travailler jusqu'à 65 ans) pour pouvoir partir à la retraite à taux plein.

Au contraire, chez les 55 – 65 ans, seuls 41% pensent devoir travailler jusqu'à 63 ans avant de toucher leur retraite.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis