55,4 % des Français favorables à la hausse du budget des allocations familiales

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 19 juillet 2013 à 10h16

Le budget des fameuses allocs vient d'être validé dans une convention signée entre l'Etat et la Caisse nationale des allocations familiales.

A ce sujet, et selon un sondage Toluna pour Economiematin.fr, 55,4 % des Français sont favorables à cette mesure qui prévoit notamment d'augmenter de 7,5 % par an, pendant cinq ans, le budget des allocations familiales. A l'inverse, environ 26,7 % des personnes interrogées s'estiment opposées à cette mesure. Enfin, pas loin de 18 % des sondés n'ont pas d'avis sur la question.

Cette augmentation du budget a un but bien précis. Augmenter le nombre de places d'accueil en crèches pour les jeunes enfants (lire ici). Un problème auquel bien des parents sont actuellement confrontés, la demande étant bien supérieure à l'offre disponible. Ainsi les offres d'accueil varient entre 9 et 80 places pour 100 enfants…

L'autre question du sondage portait sur un autre point de la convention signée entre la CAF et l'Etat. Une mesure qui prévoit d'accueillir dans les crèches 10 % d'enfants issus de familles pauvres. Une mesure plus fédératrice si l'on en croit les résultats de l'étude. 67,3 % des Français y seraient favorables contre 20,3 % opposés à la mesure. Enfin 12,3 % des personnes interrogées n'ont pas d'avis sur la question.

Fiche technique :

Le sondage Toluna www.quicksurveys.com a été réalisé par Internet en France les 17 et 18 juillet 2013 auprès d'un échantillon de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus. Les résultats ont été redressés pour être représentatifs de la population nationale en termes de région, sexe et âge (dispersion des professions).

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis