Demain, l’Apocalypse ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Patrick Simon Modifié le 15 septembre 2012 à 7h20

Destructions diverses liées au dérèglement climatique, récession économique, menaces nucléaire et informatique, mondialisation ratée, gaspillage des ressources énergétiques en voie de disparition, Europe en faillite, prophéties annonçant précisément la fin des temps pour la période actuelle, violence, épidémies, terrorisme, fondamentalismes religieux, guerres et bruits de guerres, choc des civilisations, incapacité des idéologies à se renouveler, incompétences du politique à gérer le présent et à anticiper l’avenir, tout concourt aujourd’hui à une ambiance de catastrophisme et d’apocalypse qui paraît se rapprocher à grands pas.

Le processus de destruction de l’économie planétaire peut nous conduire à subir cette phase finale assortie d’une troisième guerre mondiale inéluctable dans les dix ans à venir si l’homme ne réagit pas immédiatement en en changeant de mentalité et en prenant des mesures drastiques pour réorganiser la planète.

Les différentes crises économiques et surtout financières que l’on connaît depuis le début du siècle, liées aux dysfonctionnements économiques et à la volatilité des marchés financiers totalement mondialisés, provoquent inévitablement des inquiétudes, et la crainte de voir la situation s’aggraver jusqu’à devenir irrémédiable. La mondialisation économique de la planète a été mise en œuvre depuis vingt-cinq ans.
Le libre-échange met en concurrence des économies qui ne reposent pas sur les mêmes données…

De ce fait, les économies occidentales (Union européenne, Etats-Unis) se trouvent désormais concurrencées par de pays où ces coûts sont beaucoup plus bas, ce qui engendre un affaiblissement économique des pays développés. On se réjouit que des pays en développement accède à des productions similaires aux nôtres et accroissent leur niveau de vie, ce qui a été le cas du Japon ou de Taiwan par exemple à une autre époque. On sait qu’ensuite, les conditions économiques de ces pays (salaires, taxes, etc.) purent devenir comparables.

Toutefois, les économies occidentales étaient alors en mesure de faire face aux bas salaires pratiqués dans ces pays car le pourcentage de perte était faible et absorbé par nos économies riches, ce qui n’est plus le cas avec les nouveaux PED [Pays en développement NDLR], le volume de différenciation étant trop important du fait du nombre d’habitants de ces pays....

Dans ces conditions, la concurrence qui peut en soi avoir des conséquences positives sur les économies suivant les théories libérales et libre-échangistes (large choix de produit de qualité et peu chers), ne génère plus qu’un affaiblissement spectaculaire des économies occidentales… Considérant tous ces paramètres, il paraît probable que faute de réforme du système, c’est à une véritable apocalypse financière, économique et sociale que l’on risque d’assister, comme l’a déclaré en 2011 Jean-Pierre Mustier…

Les cataclysmes environnementaux annoncés peuvent en effet contribuer fortement à détruire l’économie planétaire. De très nombreuses régions sont vulnérables aux séismes, inondations, éruptions volcaniques, sécheresses et ouragans. Aucun continent ne serait épargné.
Ces catastrophes viendront aggraver la situation très fragile de certains pays, avec des répercussions sur les économies mondiales…

La rupture environnementale associée à une crise économique mondiale qu’elle aurait contribué à provoquer, risque d’entraîner la ruine de nombreuses entreprises et d’Etats qui ne seront plus à même de rembourser leurs dettes. On assisterait alors à la disparition du crédit et à l’effondrement des banques et des marchés financiers prélude à une crise financière et économique beaucoup plus forte et durable que les crises précédentes.

Dans une telle conjoncture, il est clair que les pays de l'OTAN et leurs alliés chercheraient à rétablir un nouvel ordre mondial économique qui tiendrait compte de la nature et des ressources énergétiques. Le bloc occidental imposerait des solutions inacceptables pour de nombreuses nations... Un conflit Nord-Sud se doublerait d'une confrontation entre civilisations déclenchant un déferlement guerrier.

apocalypse "Autopsie de l'Apocalypse" de Patrick Simon, publié aux Editions Bréal.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Patrick Simon est docteur d'Etat en droit, directeur des rubriques culture, actualités et journaliste aux éditions des Cassines (Journal des Grandes Écoles, Magazine Grande Écoles, Marketing Grandes Ecoles, Finances Grandes Ecoles, Réflexion, X Passion, Journal des Bac+2/3). Il est également professeur dans l'enseignement supérieur et dans divers organismes de formations (ESA, ECOSEM, CFPB). Patrick Simon est l'auteur d'une centaine d'ouvrages d'économie, de droit, de Management et de préparation aux concours de la Fonction Publique, parus aux éditions Bréal, Vuibert, Rue des écoles et Klinksieck. Il a été également assistant parlementaire de l'ancien ministre Alfred Coste-Floret, Directeur du théâtre de Nesles et co-gestionnaire de l'espace Nesles dans les années quatre-vingt.