Apple n’a gagné « que » 37 milliards de dollars sur un an et vendu « que » 34 millions d’iPhones en trois mois

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 29 octobre 2013 à 3h01

Ces chiffres feraient rêver n'importe quelle entreprise. Mais quand il s'agit d'Apple, les attentes des marchés sont tellement élevées que les résultats sont bien souvent jugés décevants. C'est à nouveau le cas actuellement, alors que le groupe vient de publier ses données relatives à son quatrième trimestre, clos fin septembre (en avance par rapport à l'année calendaire).

Un bénéfice en baisse pour la première fois depuis plus de dix ans

Sauf que cette fois, les bénéfices sont pour la première fois réellement en baisse par rapport au trimestre précédent, de 11,2%, à 37 milliards de dollars (tout de même !). Une première depuis 11 ans !

En outre, la marge brute affiche un recul de 6 points par rapport au dernier exercice fiscal. Elle devrait néanmoins rester élevée selon les prévisions des analystes, entre 36,5 et 37,% sur la période octobre-décembre, qui comprend les ventes de Noël.

Reste que le chiffre d'affaires, lui, est en hausse de 9,2% par rapport au troisième trimestre, à 171 milliards de dollars.

Et que les ventes, elles, sont au rendez-vous, même si là encore, certains analystes les trouvent en-deçà de leurs prévisions. Apple a écoulé au cours du dernier trimestre 14,1 millions d'iPad (contre 14 millions un an auparavant) et 4,6 millions d'ordinateurs Mac (contre 4,9 millions un an plus tôt) et pas moins de 9 millions d'iPhone 5 S et C en seulement trois jours !

Sur octobre-décembre, incluant les fêtes de Noël donc, Apple devrait vendre 55 millions de mobiles (contre 47,8 millions l'an dernier).

"A force for good in the world"

Mais la firme de Cupertino doit affronter une concurrence de plus en plus coriace : sur les 250 millions de smartphones vendus au troisième trimestre 2013, 35% l'ont été par Samsung.

A la suite de l'annonce des résultats, l'action Apple valait 530 us$, stable. Pour la plus grand bonheur de Tim Cook, son PDG, pour qui Apple est non seulement une entreprise aux produits innovants voire révolutionnaires, mais aussi "a force for good in the world". Rien que cela !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis