Apple : après le record de cash, le record en Bourse

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 9 mai 2017 à 6h42
Apple 606761 1920
40%Si Apple rapatriait son cash aux Etats-Unis le groupe paierait 40 % d'impôts.

Malgré des ventes moins élevées que prévu pour son iPhone 7, notamment du fait de la forte attente pour l’iPhone 8 qui devrait sortir en 2017 (mais pourrait être retardé), la firme de Cupertino enchaîne les records. De quoi permettre aux investisseurs de se rassurer : au niveau financier tout va bien même si le groupe écoule un peu moins de smartphones que prévu.

Apple vaut plus de 800 milliards de dollars en Bourse

Le chemin a été long : dans les années 2000, avant la révolution de l’iPhone, l’action Apple ne valait que quelques dollars. Un petit pic à plus de 4 dollars en mars 2000 puis une chute en dessous du dollar en 2003. L’iPhone sorti en 2007 va changer le visage de l’entreprise qui, rappelons-le, a failli faire faillite.

L’action Apple valait un peu plus de 12 dollars fin 2006. Elle a dépassé le 8 mai 2017 son record historique atteignant 153,70 dollars puis retombant à 153 dollars à la fermeture de Wall Street. Elle a gagné, en valeur, 1 200 % en 11 ans et permet à Apple de franchir un cap inédit dans l’histoire de la Bourse américaine : celui des 800 milliards de dollars de capitalisation boursière.

Apple vaut 811 milliards : du jamais vu. Elle reste ainsi la première capitalisation boursière du monde devant son éternel concurrent Google (652 milliards de dollars mais une action à 958,69 dollars).

Apple vers les mille milliards de dollars de capitalisation boursière ?

Prochaine étape, pour Apple, le cap historique des 1 000 milliards. Tout va se jouer à deux niveaux mais les analystes sont plus que confiants que ce soit tout à fait possible.

D’un côté le président Trump a annoncé de grosses ristournes sur les taxes pour les entreprises américaines qui feraient revenir du cash aux Etats-Unis. Pour Apple, ce serait une aubaine : le groupe détient plus de 250 milliards de dollars (un record) sur des comptes off-shore que Tim Cook aimerait bien pouvoir utiliser.

De l’autre côté, l’iPhone 8 est très attendu et est pressenti comme révolutionnaire peut-être au niveau de l’iPhone 1 en son temps. Si cette rumeur se révèle vraie ça devrait permettre à Apple de faire exploser ses ventes et donc ses bénéfices.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis