Apple : Tim Cook annonce le retour au bureau, les employés se rebiffent

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 7 juin 2021 à 11h53
Apple Capitalisation Bourse 1
83%Pour 83% des Français, le télétravail va se pérenniser.

Le management post-pandémie s’annonce un casse-tête pour les entreprises, surtout les plus petites : le télétravail devrait rester une réalité dans tous les domaines qui y sont éligibles, ce qui change radicalement l’organisation du travail. Et il est possible que le choc entre le travail « à l’ancienne » et la volonté des salariés de télétravail crée des tensions. Chez Apple, c’est déjà le cas.

Apple refuse le 100% télétravail pour ses employés…

Alors que des géants de la tech, en particulier Facebook, Twitter ou encore Square, mais également Google et Microsoft, ont déjà annoncé des plans pour changer radicalement l’organisation du travail de leurs équipes en mettant en avant la possibilité, pour certains, de télétravailler à temps plein même une fois la crise sanitaire passée, Apple joue la carte du traditionalisme. Contrairement à ses collègues de la Silicon Valley, Apple veut des employés en présentiel.

C’est le sens de la lettre, que The Verge a pu consulter, envoyée en interne aux employés Apple. Tim Cook, PDG du groupe, annonce le retour en présentiel au moins trois jours par semaine, et même cinq jours sur cinq selon les tâches, pour l’ensemble de ses salariés. Pas de télétravail à 100%, donc.

Les employés répondent amèrement

Face à la décision d’Apple d’imposer trois jours de travail en présentiel au minimum, très précisément les lundis, mardis et jeudis, un groupe de défenseurs du télétravail a écrit à Tim Cook une lettre. S’ils concèdent que la nouvelle organisation est une évolution, Apple n’a jamais été friand du télétravail, elle ne va pas assez loin.

« Sans l’inclusivité que la flexibilité apporte, beaucoup d’entre nous estiment qu’ils vont devoir choisir entre nos familles, notre bien-être et être poussés à faire de notre mieux ou faire partie d’Apple », écrivent-ils dans la lettre consultée par The Verge.

C’est donc un potentiel conflit qui s’ouvre chez Apple, même si le groupe à l’origine de cette lettre ne compterait que moins de 3.000 employés sur les plus de 140.000 que compte l’entreprise dans le monde. Mais c’est surtout un avant-goût des tensions que pourraient connaître d’autres entreprises réfractaires au télétravail, surtout les plus petites dans lesquelles ce type d’organisation est potentiellement plus complexe à mettre en place.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Apple : Tim Cook annonce le retour au bureau, les employés se rebiffent»

Laisser un commentaire

* Champs requis