AppleWatch : après le boom de la première heure, le flop ?

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 8 juillet 2015 à 14h23
Prix Apple Watch Montre Connectee Valeur Reelle Or Gadget
11000 DOLLARSLe modèle en or de la Apple Watch est vendu au prix de 11 000 dollars.

La montre connectée d'Apple, sortie fin avril 2015, avait fait un carton. L'engouement était réel si bien qu'Apple a dû revoir ses livraisons et nombre de clients ont dû attendre plusieurs mois de recevoir leur montre alors que les stars affichaient les leur fièrement sur les réseaux sociaux. Mais quelques mois plus tard, c'est fini : les ventes sont en chute libre. Le début d'un flop ?

Plus personne ne veut d'une AppleWatch

Si la marque à la pomme croquée peut se vanter d'avoir écoulé, selon le site MarketWatch, quelques 2,8 millions d'exemplaires de sa montre connectée, elle a de quoi s'inquiéter. Les commandes ne suivent plus et le rythme a fortement baissé. Et "fortement" est presque un pléonasme.

Car si aux premiers jours de la mise en vente de la montre tant attendue quelques 200 000 clients se pressaient chaque jour sur le site Internet d'Apple pour commander la leur, ils ne sont désormais plus que 20 000. Soit 90% en moins, selon MarketWatch.

Pire, lors des mauvais jours la firme de Cupertino n'enregistrerait que 10 000 commandes voir moins. On est loin du succès des iPhones.

Le flop de la montre en or... et une AppleWatch 2 déjà annoncée

Si Apple voulait faire de son AppleWatch un accessoire de luxe, c'est râpé. Deux montres vendues sur trois sont des modèles entrée de gamme (vendus tout de même quelques 349 dollars) tandis que la version ultra luxe en or (pour laquelle Apple a même inventé un nouveau type d'or) serait restée dans les cartons : seulement 2 000 exemplaires en auraient été vendus aux Etats-Unis.

Une chute des ventes qui ne présage rien de bon pour la suite... surtout que l'on sait déjà qu'Apple prépare une nouvelle version de sa montre connectée. Les rumeurs vont de bon train et bien que rien de précis ne soit connu, les analystes l'attendent de pied ferme pour 2016.

Pas de quoi convaincre les indécis : pourquoi acheter aujourd'hui un modèle qui sera obsolète dans un an (ou tout du moins beaucoup moins cher) ?

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis