Arnaque : des livrets d’épargne beaucoup trop rémunérateurs

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 15 juin 2021 à 9h13
Epargne 2020 Livret A Ldds 2
180 MILLIARDS €L'épargne Covid pourrait atteindre 180 milliards d'euros fin 2021.

Les Français ont épargné à cause de la crise sanitaire des dizaines de milliards d’euros… et vont continuer à épargner durant l’année 2021. Selon la Banque de France, fin 2021 l’épargne Covid pourrait atteindre 180 milliards d’euros. Forcément, les escrocs sont à la manoeuvre pour faire des victimes.

De véritables arnaques aux livrets d’épargne

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) est en alerte : les arnaques aux livrets d’épargne se multiplient. C’est ce que confirme Guy Grangirard au journal Ouest-France, président de l’association de consommateurs ADC France : plus de 200 personnes ont contacté l’association après avoir été arnaquées… et les sommes sont conséquentes puisqu’on parle d’un préjudice de 40.000 euros par victime en moyenne, et près de 10 millions d’euros en tout.

« Nous avons constaté une recrudescence des arnaques utilisant le terme de « livret » pour mettre en confiance et donner l’illusion d’un placement sécurisé et garanti », explique l’AMF, de son côté. Il faut dire que l’épargne Covid est telle que les Français cherchent des placements intéressants et tombent parfois dans les pièges des escrocs qui proposent des faux livrets avec des taux de rémunération bien supérieurs à ceux pratiqués par les banques.

Faux placements ou livrets boostés ?

Les épargnants doivent donc être très attentifs car la situation est complexe. Surtout que, pour capter de nouveaux clients, certaines banques proposent des placements avec des taux boostés durant quelques mois qui sont tout à fait valables (mais qui, pour la plupart et une fois les taxes déduites, ont une rémunération inférieure à 0,50%, soit le taux du Livret A et LDDS).

L’AMF propose un site internet : AMF Protect Epargne qui permet de rechercher une société ou un produit pour en vérifier la sécurité. L’Autorité dispose en effet de la liste de toutes les sociétés autorisées à travailler dans la finance, ainsi qu’une liste noire des sites et établissements non autorisés.

Mais la sécurité la plus fiable est toujours celle du bon sens : si c’est trop beau pour être vrai, c’est que c’est probablement faux.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Arnaque : des livrets d’épargne beaucoup trop rémunérateurs»

Laisser un commentaire

* Champs requis