Allocation de Rentrée Scolaire (ARS) : combien toucherez-vous ?

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 18 août 2014 à 15h39

Versée juste avant la rentrée sur des critères de revenus, l'Allocation de Rentrée Scolaire (ARS) arrivera dans les poches des familles françaises ce mardi 19 août 2014, à temps pour acheter les diverses fournitures demandées par les professeurs. Mais, dans le détail, combien allez-vous toucher ?

3 millions de familles concernées par l'ARS

En France, ce ne sont pas moins de 3 millions de familles qui bénéficieront de cette aide pour la rentrée scolaire et, au total, quelques 5 millions d'enfants sont concernés. Mais pour l'obtenir il faut avoir des revenus inférieurs à certains seuils préétablis car, comme toutes les aides, l'ARS est soumise à des conditions de revenus.

Calculée sur la base des revenus 2012, l'Allocation Rentrée Scolaire sera versée aux familles ayant un enfant et des revenus 2012 inférieurs à 24 137 euros ou deux enfants et des revenus inférieurs à 29 707 euros ou encore trois enfants et des revenus inférieurs à 35 277. Au-delà, le plafond augmente de 5 570 euros par enfant (donc, pour une famille avec quatre enfants, il faut que les ressources aient été inférieures à 40 847 euros en 2012 et ainsi de suite).

Allocation de Rentrée Scolaire : quels montants seront versés ?

Si vous avez les conditions de ressources nécessaires pour toucher l'Allocation de Rentrée Scolaire, il faut également savoir que celle-ci varie en fonction de l'âge des enfants concernés et qu'elle a augmenté de 0,7% cette année comme annoncé par le gouvernement le dimanche 17 août 2014. Une hausse somme toute très limitée par rapport à celle de 1,2% de la rentrée 2013 et de 25% de la rentrée 2012.

Ainsi, pour chaque enfant entre 6 et 10 ans l'Etat versera 363 euros, pour les enfants âgés de 11 à 14 ans l'ARS sera de 383 euros et pour les enfants dont l'âge est compris entre 15 et 18 ans elle sera de 396 euros par enfant.

A noter, également, que pour les enfants pagés entre 16 et 18 ans il ne sera plus nécessaire cette année de fournir un certificat d'inscription pour justifier la scolarisation des enfants concernés. Une simple attestation sur l'honneur suffit désormais.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis