Les auto-écoles exagèrent leurs taux de réussite au permis

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 9 février 2017 à 6h21
Conduite Auto Ecole Examen Prix Fraude Consommateur Mensonge
69%69 % des auto-écoles annonceraient des taux de réussite supérieurs à la réalité

Les auto-écoles risquent de grincer des dents ce mercredi 8 février 2017. Elles se sont déjà, d’ailleurs, exprimées car l’information va leur faire du tort. Selon une étude de l’association de consommateurs UFC Que Choisir, les taux de réussite à l’examen du permis de conduire communiqués par les établissements aux élèves seraient tout simplement faux. Et ce pour la grande majorité des auto-écoles.

Des résultats annoncés parfois 20 % supérieurs à la réalité

Il est clair que l’argument marketing du taux de réussite est important : déjà que le permis de conduire coûte cher, personne ne voudrait aller dans une auto-école où les chances de réussir l’examen sont très basses. D’autant plus qu’un échec, ou plusieurs, augmente le coût final du permis.

C’est peut-être ce qui explique les résultats de l’enquête menée par l’UFC Que Choisir et publiée mercredi 8 février 2017. L’association a trouvé que près de 7 auto-écoles sur 10 mentiraient à leurs élèves. En comparant le taux de réussite annoncé et le taux réel, disponible sur Internet, l’UFC a découvert que 63 % des auto-écoles annoncent une réussite d’au moins 5 points supérieure à la réalité pour l’examen du code. 69 % feraient de même pour l’examen pratique.

Pire : dans 18 % des cas, selon l’association, les taux ont été augmentés de 20 % par rapport à la réalité des chiffres donnés par le ministère de l’Intérieur.

Plus l’auto-école a de mauvais résultats, plus l’exagération est grande

Sans surprise, la pratique serait plus répandue chez les auto-écoles aux résultats les plus faibles. Seulement 36 % des établissements mentiraient lorsque leurs élèves réussissent à plus de 80 % à passer l’examen. Mais plus de 89 % mentiraient, selon l’UFC, lorsque les résultats réels à l’examen sont inférieurs à 50 %.

Il y aurait même des absurdités : selon l’enquête une auto-école a augmenté son taux de réussite de 47 %, passant de 48 % selon les chiffres du ministère de l’Intérieur à 95 % annoncés aux élèves.

L’UFC demande donc que les résultats réels soient obligatoirement communiqués et saisi la DGCCRF en espérant des enquêtes concernant ces faux chiffres.

Forcément, l’Unidec (Union Nationale Intersyndicale des Enseignants de la Conduite) a réagi à cette étude : interrogé par BFMTV, son président, Jean-Louis Bouscaren, a fustigé une étude qui « ne reposer sur rien ». « L'UFC-Que Choisir ne peut pas se permettre de dire que les auto-écoles mentent. Elle peut prendre une période de référence et une auto-école peut donner des résultats différents tout simplement parce qu'elle n'aura pas la même période de référence. Ce n'est donc pas du mensonge. »

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis