L’autoconsommation électrique bientôt inscrite dans la loi

Par Anton Kunin Modifié le 15 février 2017 à 0h21
Panneaux Solaires Photovoltaiques
15 000Seuls 15 000 ménages français seraient aujourd'hui en situation d'autoconsommation.

Le projet de loi sur l’autoconsommation électrique passe devant le Sénat le 15 février 2017 et devrait être facilement adopté. Produire et consommer sa propre électricité deviendra bientôt plus simple.

L’autoconsommation d’électricité se dotera enfin d’un cadre légal

Aujourd’hui, lorsqu’on produit sa propre électricité, grâce à des panneaux photovoltaïques sur le toit de son pavillon, par exemple, on passe forcément par la case « revente à EDF ». Ensuite, vous consommez de l’électricité provenant du réseau, et EDF vous facture la différence. Mais les choses vont bientôt changer. La mission première du texte qu’examineront les sénateurs est d’instaurer le cadre légal de l’autoconsommation. Il s’agit de permettre au plus grand nombre de Français de produire de l’électricité qu’ils consommeront eux-mêmes. Mais il est aussi question d’« autoconsommation collective », ce cas où l’énergie produite par un ménage est également consommée par un voisin : le texte oblige Enedis d’instaurer un tarif spécifique pour le transport d’électricité à ces fins.

L’autoconsommation d’électricité est économiquement intéressante

L’autoconsommation est un phénomène marginal en France : historiquement, les tarifs étaient conçus pour encourager les producteurs à revendre leur électricité. En 2009, par exemple, EDF achetait le kilowatt-heure 0,60 euro. Mais avec les années, ce prix a baissé : EDF achète aujourd’hui votre électricité 0,12 euro le kilowatt-heure mais vous en vend à 0,12 à 0,14 euro le kilowatt-heure. Les ménages qui ont fait installer sur leurs toits des panneaux photovoltaïques en espérant une bonne rentabilité n’y trouvent plus aujourd’hui leur compte et ont tout intérêt à consommer eux-mêmes l’énergie qu’ils produisent. Ce projet de loi va donc faire disparaître l’obligation de revente : les producteurs pourront désormais s’équiper de batteries en toute légalité pour stocker les surplus. La baisse spectaculaire du coût des batteries comme des panneaux photovoltaïques rend aujourd’hui l’autoconsommation économiquement intéressante comme jamais avant.

Aujourd’hui en France, seuls 15 000 ménages consommeraient l’électricité qu’ils produisent sans être raccordés au réseau, estime le syndicat des professionnels de l'énergie solaire Enerplan.

Aucun commentaire à «L’autoconsommation électrique bientôt inscrite dans la loi»

Laisser un commentaire

* Champs requis