En 2020, le prélèvement à la source a permis aux ménages de payer moins d’impôts

Par Anton Kunin Modifié le 9 avril 2021 à 15h38
Revenus Vente En Ligne Impots
6,3 millionsSur l'ensemble de l'année 2021, 6,3 millions de demandes de modification de prélèvement à la source ont été enregistrées par la Direction générale des finances publiques.

En 2020, grâce à la communication mensuelle des revenus par les employeurs (pierre angulaire du prélèvement à la source), les ménages ont pu payer moins d’impôt et surtout, ajuster le taux auquel ils sont prélevés, s’est félicité Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie et des Finances, lors d’une conférence de presse dédiée au lancement de la campagne déclarative 2021.

Impôt sur le revenu : les prélèvements ont baissé de 5% en 2020

Si Bercy ne cesse de vanter les avantages du prélèvement à la source depuis son lancement en 2019, lors de la crise économique de 2020 ce dispositif a été particulièrement « salutaire », selon l’expression de Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie et des Finances. En effet, lorsque de nombreux Français se sont retrouvés au chômage partiel ou au chômage tout court en mars et avril 2020, ils ont pu ajuster immédiatement dans leur espace personnel sur impôts.gouv.fr le taux auquel ils sont prélevés. Et, bien entendu, ils ont seulement été prélevés au titre des revenus réellement perçus dans le mois en question.

En mars et avril 2020, les prélèvements ont en effet baissé de 5% à 6% par rapport aux mêmes mois en 2019, a révélé Bruno Le Maire lors d’une conférence de presse le 8 avril 2021. Cette possibilité offerte aux contribuables de modifier à tout moment leur taux d’imposition a permis « de protéger le pouvoir d'achat des Français, qui a d'ailleurs augmenté de 0,6% », a fait savoir Bruno Le Maire. Sur l'ensemble de l'année 2021, 6,3 millions de demandes de modification de prélèvement à la source ont été enregistrées par la Direction générale des finances publiques, un chiffre en hausse 73% par rapport à 2019.

Encore plus de ménages concernés par la suppression de la taxe d’habitation en 2021

Au titre de l’année 2020, les contribuables doivent s’attendre à payer moins d’impôts également grâce à la suppression progressive de la taxe d’habitation. Celle-ci disparaîtra définitivement pour les résidences principales en 2023. En 2021, 7,2 millions de contribuables supplémentaires bénéficieront d’un dégrèvement pour leur taxe d’habitation 2020 : leur prochaine taxe d'habitation sera allégée de 30%.

Cela, après déjà un dégrèvement total au bénéfice de 18 millions de ménages (soit 80% des foyers imposables) en 2020. Cette mesure fiscale leur a permis d'alléger leur facture fiscale de 570 euros en moyenne.

Aucun commentaire à «En 2020, le prélèvement à la source a permis aux ménages de payer moins d’impôts»

Laisser un commentaire

* Champs requis