Comme prévu la baisse d’impôts ne sera que d’un milliard

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 9 septembre 2016 à 11h21
Impot Societes Promesse Hollande Baisse Pme Bercy
45,6%Seuls 45,6 % de foyers fiscaux acquittent l?impôt sur le revenu

Après des mois d'effets d'annonces sur une baisse d'impôts pour 2017, le gouvernement a tranché : la baisse sera finalement de 1 milliard, et non pas 2 milliards d'euros comme prévu initialement. Elle concernera 5 millions de foyers fiscaux, la fameuse « classe moyenne » a précisé Michel Sapin le ministre de l’Economie et des Finances ce matin. Les détails de la mesure, et de celles concernant les entreprises également avec Jean-Baptiste Giraud

200 euros par personne de baisse d'impôts

D'après Michel Sapin, les foyers fiscaux concernés par cette mesure devraient voir leur impôt sur le revenu chuter de 20 % en moyenne... Le ministre de l’Economie et des Finances a également évalué à 200 euros par bénéficiaire, toujours en moyenne la baisse d’impôt annoncée.

Rien de très surprenant à l’annonce de ces chiffres, puisque 200 euros correspondent tout simplement à la somme de 1 milliard d’euros, divisée par les 5 millions de foyers concernés !

Concrètement, quand la mesure sera appliquée en 2017, si toutefois elle est votée telle quelle par les députés ce qui est loin d’être gagné, quelques centaines de milliers ou peut-être un million de foyers ne payeront plus d’impôts sur le revenu, et le reste économisera entre quelques dizaines ou quelques centaines d’euros.

Moins d'un foyer sur deux paye l'impôt sur le revenu

Rappelons qu’en France, seuls 45,6 % de foyers fiscaux acquittent l’impôt sur le revenu, mais aussi que les impôts pesant sur les ménages ont augmenté de 45 milliards d’euros depuis 2012, et baissé de 5 milliards, et maintenant, de 6, depuis 2015, faisant des gagnants, mais aussi, de gros perdants parmi les foyers aisés. 10 % des imposés acquittent 90 % de l’impôt sur le revenu.

Si cette annonce n’était pas une surprise, le gouvernement a en revanche annoncé d’autres mesures fiscales inédites. D’abord, tous les retraités pourront désormais recevoir un crédit d’impôt pour un emploi à domicile. Par ailleurs, le crédit impôt compétitivité et emploi (CICE) passera de 6 à 7 % de la masse salariale : une mesure qui devrait rendre 3,3 milliards d’euros de charges aux entreprises… mais il y a un truc : ces 3,3 milliards d’euros pèseront sur le budget 2018. Autrement dit, c’est une promesse qui ne coute pas cher, car elle sera payée par le futur nouveau président, et par son gouvernement...

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Comme prévu la baisse d’impôts ne sera que d’un milliard»

Laisser un commentaire

* Champs requis