Banque Mondiale : « L’Afrique peut se nourrir elle-même »

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Economie Matin Afrique Publié le 26 octobre 2012 à 5h05

« Les exploitants agricoles africains pourraient produire suffisamment de denrées alimentaires pour nourrir le continent et éviter de futures crises alimentaires si les pays lèvent les restrictions au commerce transfrontalier de produits alimentaires au sein du continent »c’est la conclusion d’un nouveau rapport de la Banque mondiale (« L’Afrique peut contribuer à se nourrir elle-même : Supprimer les obstacles au commerce régional des produits alimentaires de base »).

« L’Afrique a la capacité de produire et de fournir des denrées alimentaires de bonne qualité pour nourrir les familles du continent » a déclaré Makhtar Diop, Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique.« Cependant, ce potentiel n’est pas exploité car les agriculteurs sont confrontés à plus d’obstacles commerciaux pour acheminer leurs produits alimentaires jusqu’au marché qu’ailleurs dans le reste du monde. Trop souvent, les frontières font barrage à l’acheminement des denrées alimentaires jusqu’à des foyers et des communautés aux prises avec une pénurie alimentaire».

Alors que la demande de produits alimentaires devrait doubler d’ici à 2020 en Afrique, la Banque mondiale pointe les obstacles qui entravent le commerce régional : les obstacles d’ordre réglementaire qui jalonnent toute la chaîne de valeur et en particulier les approvisionnement en semences et engrais, et les services de vulgarisation ; les coûts élevés des transports ; les politiques commerciales opaques et imprévisibles ; le coût élevé et la dangerosité du franchissement des frontières ; les services de distribution inefficaces.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

La rédaction d'Economie Matin Afrique

Aucun commentaire à «Banque Mondiale : « L’Afrique peut se nourrir elle-même »»

Laisser un commentaire

* Champs requis