Boom se veut le successeur du Concorde

Par Olivier Sancerre Modifié le 16 novembre 2016 à 19h44
Boom Concorde 2
5000$Le billet aller/retour entre Londres et New York coûtera 5 000 $.

Quatorze ans après Concorde, il y aura bientôt un nouvel avion supersonique en circulation ! C’est du moins la promesse de la start-up Boom et de son partenaire, le milliardaire Richard Branson.

Le créateur de Virgin a présenté ce mercredi 16 novembre le prototype d’un jet supersonique, baptisé « Baby Boom ». Ce n’est qu’un premier pas vers le modèle définitif qui a pour ambition de transporter des voyageurs à Mach 2,2 — Concorde ne pouvait pas pousser au-delà de Mac 2,02. Cela place New York à 3h15 de Londres, moitié moins que les vols commerciaux.

Jusqu’à 55 passagers par vol

Les avions de Boom ne pourront transporter que 45 à 55 passagers, plus les six membres d’équipage. C’est moitié moins que sur Concorde, qui avait la capacité de de faire voyager jusqu’à 128 personnes. Malgré tout, le patron de la start-up promet des prix abordables pour démocratiser les vols supersoniques ; en attendant, un aller-retour Londres/New York sera facturé 5 000 $… Il va falloir multiplier les rotations (et s’assurer de la fiabilité des avions) pour faire baisser sérieusement les prix.

Pas avant 2023

Les amateurs auront toutefois le temps de faire des économies, puisque les premiers vols commerciaux ne devraient débuter qu’en 2023. D’ici là, il faudra tester l’appareil : les vols d’essai auront lieu dès l’année prochaine. Il sera aussi nécessaire de modifier la législation américaine, qui interdit le vol de supersoniques au-dessus de son territoire depuis 1971…

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Boom se veut le successeur du Concorde»

Laisser un commentaire

* Champs requis