Après le Brexit, le Frexit ? Les Français sont contre

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 29 juin 2016 à 7h56
Brexit Fin Europe Desintegration Union Projet Crise
52%52 % des Britanniques ont voté, jeudi 23 juin 2016, pour sortir de l'Union Européenne.

N'en déplaise à tous les eurosceptiques français qui voient dans le "Brexit" un succès qui pourrait se reproduire en France, ils risquent de se heurter à l'opinion de la majorité. RTL a réalisé un sondage dévoilé mercredi 29 juin 2016 concernant le Frexit. Les Français plutôt contre cette idée, bien que la majorité ne soit pas atteinte.

Frexit : 45 % de Français sont contre, 22 % ne savent pas trop

Le sondage RTL ne laisse que très peu place au doute : les Français sont contre le Brexit. 45 % y sont opposés, selon le sondage dévoilé mercredi 29 juin 2016, et 22 % sont indécis. Il faudrait que le camp en faveur de la sortie de l'Union Européenne convainc plus de la moitié de ces indécis pour avoir une chance de gagner un hypothétique référendum.

Il faut dire que les informations concernant le Brexit sont plutôt négatives : le Royaume-Uni a perdu son triple A et fait face à une grosse crise, les entreprises veulent déménager, la Bourse a perdu plus de 3 000 milliards de dollars en deux jours et les arguments des pro-Brexit tombent les uns après les autres.

Les Britanniques eux-mêmes sont de plus en plus nombreux à regretter leur décision et demandent un nouveau référendum. Sans compter que le Royaume-Uni est sur le bord de l'implosion avec l'Ecosse et l'Irlande du Nord qui penchent pour en sortir afin de retourner dans l'Union Européenne.

Les Français ne sont même pas convaincus de vouloir un référendum

Contrairement aux Britanniques, qui en voulaient un à une large majorité, seulement 45 % des Français veulent un référendum sur le Frexit, 44 % n'en veulent pas. Toutefois, 55 % des interrogés par RTL estime que l'Union Européenne devrait donner plus d'autonomie à la France.

Le Brexit en lui-même est vu d'un mauvais oeil par les Français : 43 % estiment que le Brexit est mauvais pour l'Hexagone, 45 % sont "déçus" du choix du peuple britannique et 48 % pensent que c'est mauvais pour l'ensemble de l'Union Européenne. Néanmoins, 58 % "n'ont pas été surpris" par l'issue du référendum.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis