Brexit : les sondages le donnent vainqueur, le « Sun » change de camp

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 15 juin 2016 à 6h52
Brexit Union Europeenne Grande Bretagne
5%Le Brexit pourrait coûter au Royaume-Uni 5 % du PIB.

Sortira, sortira pas ? Le jour J pour le vote sur le Brexit, prévu pour le 23 juin 2016, approche à grands pas et les sondages se multiplient. Les Britanniques sont partagés mais il semblerait que le Royaume-Uni se dirige vers une sortie de l'Union Européenne, selon les derniers sondages. Beaucoup y croient... et le journal The Sun, le plus lu du pays, a décidé de changer de camp. De quoi renforcer l'hypothèse d'un Brexit.

Un éditorial du Sun à charge...

Dans son édition du lundi 14 juin 2016 le journal The Sun titre "BeLeave in Britain". Un petit jeu de mots sur les sonorités de "Believe" (croire), et de "Leave" (sortir). Un éditorial que le Sun assume pleinement puisque sur son Twitter le journal accompagne cette une de la phrase "The Sun backs Brexit" (Le Sun soutient le Brexit).

Jusqu'à présent, pourtant, The Sun était plutôt neutre voire contre la sortie de l'Union Européenne. Mais le dernier sondage sur la question, publié également le 14 juin 2016, donne le Brexit gagnant à 53 %. D'une manière générale, la moyenne des six derniers sondages réalisée par le site WhatUKThinks donne le Brexit gagnant à 52 %. Sans compter qu'il semblerait que les Britanniques en faveur d'un maintien dans l'UE ne soient pas enclins à aller voter, espérant que le référendum organisé le 23 juin, qui doit obtenir la majorité absolue pour passer, soit un échec.

Pourquoi The Sun veut sortir de l'UE ?

Les arguments de la une du Sun sont toujours les mêmes, toujours ceux des eurosceptiques : un meilleur futur pour le pays, "sortir de la dictature de Bruxelles", "réaffirmer la souveraineté du pays"...

Bien évidemment, les pro-UE sont taxés de menteurs qui déforment les risques économiques liés au Brexit. Pourtant, selon les études, un Brexit pourrait coûter très cher au Royaume-Uni en termes d'emplois, de croissance, de commerce...

La Bourse commence à s'inquiéter sérieusement du Brexit

Si sortir du Brexit reste une option qui pourrait devenir une réalité, la Bourse de Londres s'en inquiète : la sortie de l'UE couperait le pays de toute une série d'accords, notamment les accords sur le libre-échange de marchandises et de capitaux qui existe entre les pays européens. Les sondages donnant le Brexit gagnant, la Bourse chute.

A Londres, la Bourse a clos la séance de lundi 14 juin 2016 en négatif de 2 % tout comme Paris, dont les séances sont en négatif depuis une semaine, tirée vers le bas par Londres.

Le Brexit aura-t-il lieu ?

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio