Les cafés Starbucks se lancent dans la vente d’alcool

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 21 mars 2014 à 10h22

Le géant du secteur du café veut grossir. Et pour cela, rien de tel que de conquérir les marchés asiatiques et les jeunes. Pour ces derniers, Starbucks va se lancer dans la vente d'alcool, le soir, dans ses échoppes. Un système déjà testé et qui semble fonctionner.

Après une croissance fulgurante, Starbucks ne veut pas s'arrêter en si bon chemin.

Starbucks se tourne vers les marchés asiatiques

Deux axes de développement ont été choisis par la direction du groupe valorisé à 57 milliards de dollars pour continuer une si belle expansion entamée en 1971. Dans les faits, il s'agira de se tourner vers les marchés asiatiques, à commencer par l'Inde et la Chine, plutôt habitués à boire du thé qu'un bon café noir… Mais pour la direction de Starbucks, ces marchés veulent de plus en plus consommer à l'américaine et de fait, le distributeur de café aurait tort de ne pas se tourner vers un marché de près de 2,5 milliards d'individus.

Après le café, la vente d'alcool

L'autre point de développement de la marque se fera sur la vente d'alcools. Aussi incroyable que cela puisse paraître, au vu de la tradition de Starbucks en terme de choix de boisson, les cafétérias devraient vendre de l'alcool le soir, pour l'instant exclusivement aux Etats-Unis. Une manière de concurrencer directement les bars plus traditionnels.

Starbucks lance un thé Oprah Winfrey

A noter que ceux qui préfèreraient en rester aux boissons "soft", Starbucks va lancer une série de thés "chai Oprah Winfrey", un hommage à la reine du talk-show à l'américaine, dont une partie des produits de la vente sera reversée aux oeuvres de la star à destination de la jeunesse.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Les cafés Starbucks se lancent dans la vente d’alcool»

Laisser un commentaire

* Champs requis