Carburants : le gouvernement offrira 15 centimes par litre

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 14 mars 2022 à 9h10
Taxes Carburants Transition Ecologique 1
1,8 EUROLes carburants en France coûtent plus de 1,8 euro le litre.

On a l’habitude que la grande distribution lance des promotions sur certains produits, et depuis le début de l’année ces promotions se concentrent souvent sur les carburants dont les prix ont explosé. Mais cette fois, c’est le gouvernement français qui régale : Jean Castex a annoncé une promotion sur tous les carburants dans toute la France.

Un litre de carburant acheté, 15 centimes offerts

Dans un entretien accordé au journal Le Parisien publié samedi 12 mars 2022, le gouvernement a lancé son offre promotionnelle sur les carburants dans toute la France. Une offre qui vaudra pour tout le monde, que ces soient les particuliers ou les entreprises, et qui coûtera cher à l’État.

L’offre est simple : pour chaque litre de carburant acheté, le gouvernement offrira 15 centimes d’euro au consommateur. Ou, plus simplement, les prix des carburants affichés à la pompe vont être 15 centimes inférieurs aux prix réels. Car pour faire simple, ce ne sera pas le consommateur qui sera remboursé, mais la station essence.

« Une infirmière libérale, qui parcourt beaucoup de kilomètres par mois, en faisant un plein toutes les semaines par exemple, bénéficiera de fait plus de cette 'remise' qu'un particulier qui ne passe à la pompe qu'une fois par mois », a expliqué le Premier ministre au journal Le Parisien, pour illustrer le fait que la mesure soit ciblée envers les particuliers et professionnels qui roulent beaucoup.

Une promotion sur les carburants… dès avril 2022

Dans les faits, les économies réalisées par les automobilistes seront conséquentes : un plein de 60 litres coûtera 9 euros de moins après l’entrée en vigueur de cette promotion nationale qu’avant. Sauf que les automobilistes vont devoir se serrer la ceinture encore quelques semaines.

Annoncée le 12 mars 2022, la nouvelle mesure gouvernementale n’entrera en vigueur que le 1er avril 2022. Une décision qui découle de la complexité technique pour la mettre en place : il faut permettre aux stations essence d’afficher un prix de vente inférieur au prix réel et leur faciliter la récupération des sommes ainsi réduites. Car en effet, ces dernières se feront tout simplement rembourser de la différence par l’État.

Des remises durant quatre mois, soit jusqu’au milieu de l’été

Selon les calculs du gouvernement, relayés par Jean Castex dans Le Parisien, cette mesure devrait coûter 2 milliards d’euros dans son ensemble. Un nouvelle dépense majeure après le bouclier tarifaire sur l’énergie, la Prime inflation ou encore le chèque énergie.

Un coût lié entre autres à la durée de la mesure : Jean Castex annonce quatre mois, à partir du 1er avril 2022. La mesure devrait donc prendre fin au milieu de l’été, au 31 juillet 2022.

Aubaine pour les étrangers, mauvaise nouvelle pour les aoûtiens

La durée est une mauvaise nouvelle pour certains Français : les aoûtiens. Ces vacanciers, au moment de leur départ en vacances d’été, risquent de devoir composer avec une hausse soudaine du prix de l’essence de près de 15 centimes le litre, soit 9 euros les 60 litres. De quoi réduire le budget vacances, alors que les juillettistes n’auront pas ce problème.

Pour les étrangers, par contre, c’est une véritable aubaine : il sera en effet impossible de faire une distinction entre les voitures immatriculées en France et celles immatriculées en Italie, en Belgique ou en Allemagne par exemple. Dans les stations essence frontalières, les Français devront donc s’attendre à une forte affluence de leurs voisins qui voudront aussi profiter de la promotion sur les carburants…

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Carburants : le gouvernement offrira 15 centimes par litre»

Laisser un commentaire

* Champs requis