Chez Carrefour, le ticket de caisse n’est plus imprimé systématiquement

Par Anton Kunin Modifié le 19 avril 2021 à 8h47
Carrefour2
10.600Un hypermarché consomme chaque année 10.600 rouleaux de papier thermique pour l'impression des tickets de caisse.

L’impression d’un ticket de caisse n’est plus systématique chez Carrefour. Le client a le droit de s’y opposer en l’indiquant à l’hôte ou hôtesse de caisse.

Chez Carrefour, le client peut désormais indiquer ne pas souhaiter de ticket de caisse

D’ici le 1er janvier 2023, l’impression du ticket de caisse, du ticket de carte bancaire et du ticket de distributeur de billets, ainsi que des bons d’achat, ne se fera qu’à la demande du client. C’est ce qu’exige la Loi contre le gaspillage pour une économie circulaire du 10 février 2020. Mais déjà, nombre d’enseignes choisissent d’avancer dans cette direction sans attendre l’échéance légale.

Tel est le cas de Carrefour, qui a récemment annoncé qu’au moment de passer en caisse, le client a désormais le choix de demander à ne pas imprimer le ticket. Comme tous les détenteurs d’une carte de fidélité d’ailleurs, ces clients recevront leur ticket de caisse dans leur espace personnel sur le site de l’enseigne. En d’autres mots, Carrefour ne dit pas adieu aux tickets de caisse certes, mais compte bien en imprimer moins.

De nombreuses enseignes proposent d’ores et déjà l’envoi du ticket de caisse sous forme dématérialisée

Dans ce « club » des enseignes qui tentent de diminuer le nombre de tickets de caisse imprimés, Carrefour n’est bien sûr pas le seul. Leclerc, Auchan, Franprix, Bio c' Bon, Uniqlo, Kiabi, Zara, Etam, Promod, Galeries Lafayette, Mango, Decathlon, Boulanger et Flunch envoient tous des tickets de caisse sous forme dématérialisée si le client indique le souhaiter. Toutes ces enseignes sont en effet connectées à l’application Clean Bill, qui sert de lieu de stockage numérique des reçus tant pour les clients que pour les commerçants.

Dans le cadre de toutes ces initiatives, il revient au client de demander à ne pas recevoir de ticket de caisse. Cela étant, on peut douter de l’impact qu’elles peuvent avoir sur la réduction du nombre de tickets imprimés. Toujours est-il que le projet d’interdire l’impression systématique des tickets de caisse pour les achats de moins de 20 euros (et prochainement pour ceux en dessous de 30 euros) (sauf demande expresse du client) est sur les rails. Un décret en ce sens devrait prochainement être publié.

Laisser un commentaire

* Champs requis