La Chine enflamme le marché de l’acier

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Bill Bonner Publié le 14 mars 2016 à 19h08
Chine Marches Acier Bourse Cours
1 000 milliards $Le crédit total de la Chine a augmenté de 1 000 milliards de dollars sur les deux premiers mois de l'année.

Les prix du minerai de fer grimpent en flèche, ces jours-ci. De Bloomberg :

« Le minerai de fer a enregistré sa plus forte hausse après que les autorités chinoises ont signalé leur volonté de soutenir la croissance économique, améliorant les perspectives de la consommation d’acier chez les principaux utilisateurs et enflammant les rumeurs selon lesquelles certains investisseurs ayant parié contre le marché s’étaient fait prendre […]

‘Les marchés du minerai de fer et de l’acier sont devenus fous furieux — ils n’ont plus rien à voir avec les fondamentaux et sont principalement menés par le sentiment’, a déclaré Zhao Chaoyue, analyste chez China Merchants Futures Co. à Shenzhen avant que le prix du Metal Bulletin soit publié.

‘Les investisseurs s’attendent à un nouvel assouplissement monétaire de la part du gouvernement pour relancer la demande d’acier’. »

Les marchés sont devenus fous furieux parce que les autorités chinoises sont devenues folles furieuses en augmentant le crédit en quantités folles furieuses.

La « crise de Ponzi » chinoise

Voici un petit fait qui devrait couper le souffle à n’importe quel observateur sobre… Durant les deux premiers mois de l’année, le crédit total de la Chine — y compris les prêts du système de shadow banking (c’est-à-dire des prêts accordés par des sociétés financières non régulées) — a explosé d’environ 1 000 milliards de dollars.

La dette chinoise se développe à un rythme équivalent à 5% de son PIB — par mois ! C’est absolument insensé ! Pourquoi le crédit augmenterait-il autant… alors même que l’économie mondiale entre dans un ralentissement ? Pourquoi la demande de minerai de fer et d’acier grimperait-elle alors que la demande de produits finis est paresseuse et en déclin ?

Parce que, comme c’est écrit quelque part dans la Bible, une politique monétaire folle furieuse engendre des prix fous furieux, qui engendrent de mauvais investissements, un excès de capacité et une mauvaise allocation des ressources… … qui engendrent des booms et des krachs, qui engendrent encore plus de politiques monétaires folles furieuses.

Déflation, le retour

Et maintenant, la Chine est en proie à une crise de Ponzi. Plus d’un quart de sa dette ne peut être remboursée par les revenus. Elle doit être refinancée — de nouvelles dettes contractées pour rembourser les anciennes. Plus de 50 000 milliards de yuans seront nécessaires — une gigantesque augmentation… sans accroissement correspondant de la production économique.

Que se passera-t-il ensuite ? Comme toujours, nous n’en savons rien. Le plus probable : nous verrons des montagnes russes sur les marchés… et une baisse du yuan par rapport à d’autres grandes devises mondiales.

A mesure que le prix des importations chinoises chute, il en ira de même pour les prix des marchandises un peu partout dans le monde. Les marges des entreprises, déjà en baisse, baisseront plus encore. Les cours boursiers s’effondreront. Et le silence de la déflation s’installera sur le monde, comme un oreiller fermement appuyé contre le visage d’une riche vieille dame.

Pour plus d’informations et de conseils de ce genre, c’est ici et c’est gratuit

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Fondateur et président d'Agora Inc., une maison d'édition publiant des lettres d'information financières pour les investisseurs particuliers.

Laisser un commentaire

* Champs requis