Un t-shirt « j’ai braqué Colette » surfe sur le braquage de la boutique de luxe

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 24 mars 2014 à 13h05

Simple et efficace. Surfant sur le braquage de la boutique de luxe, Colette, à Paris, deux jeunes hommes ont lancé dans la foulée une série de t-shirts "J'ai braqué Colette", désormais en vente sur Internet.

Effet garanti !

Colette, la boutique de luxe parisienne braquée

Samedi 22 mars, deux malfaiteurs armés d'une hache et d'un fusil à pompe, s'introduisaient dans la boutique Colette, une magasin de luxe parisien, emportant avec eux 600 000 euros de bijoux. Les deux braqueurs ont notamment dérobé plusieurs montres dont le prix est estimé entre 12 000 et 13 000 euros, selon les premières estimations. Dans la journée de samedi, quelques blagues fusaient sur les réseaux sociaux, du style : " 600 000 euros ? Ils ont dû prendre une dizaine de t-shirts".

600 euros en moyenne pour une robe

Il est vrai que les prix affichés chez Colette ne manqueraient pas d'effrayer les Français aux revenus moyens, tant ils sont élevés. Le concept-store, qui se définit comme un lanceur de tendance, situé rue Saint-Honoré, est spécialisé dans la vente d'objets et de vêtements tendance dont personne ne connaît les marques, mais pour lesquels on retiendra volontiers le prix : 600 euros en moyenne pour une robe, 400 euros pour une paire de chaussures.

Un t-shirt "J'ai braqué Colette"

Mais la blague du vol de t-shirts a fait réagir deux jeunes hommes qui ont dans la foulée lancé une ligne de t-shirts intitulé sobrement "J'ai braqué Colette". Vendus désormais sur Internet au prix de 25 euros, soit 20 euros de moins que le prix d'un t-shirt chez Colette, ce vêtement pourrait bien devenir la nouvelle tendance, bien malgré Colette d'ailleurs. Le t-shirt est déjà en rupture de stock. Totally hipster !

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Un t-shirt « j’ai braqué Colette » surfe sur le braquage de la boutique de luxe»

Laisser un commentaire

* Champs requis