Comment détecter l’hypermétropie ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Publié le 14 juillet 2020 à 18h32
202006lhivs 555 31437 19comment%20d%c3%a9tecter%20lhyperm%c3%a9tropie%203

L’hypermétropie est un trouble de la vision qui se caractérise par une vision floue des objets proches et une vision plus claire des objets situés plus loin. Ce problème peut être corrigé par diverses solutions, comme le port de lunettes ou la chirurgie. Toutefois avant d’opter pour un quelconque traitement, il convient de détecter l’hypermétropie en amont. Comment s’y prendre ?

Qu’est-ce que l’hypermétropie ?

Quand vous êtes atteint d’hypermétropie, le degré de votre anomalie influence votre capacité de concentration. Les personnes souffrant d’hypermétropie sévère ne peuvent voir distinctement que les objets situés à une grande distance, tandis que les personnes en situation d’hypermétropie légère peuvent voir clairement les objets situés plus près. Ce trouble de la vision est généralement présent à la naissance et peut être héréditaire. Les symptômes qui permettent de détecter l’hypermétropie peuvent donc se révéler assez tôt. L’alimentation joue aussi un rôle dans la qualité de la vision ; découvrez des conseils pratiques à ce sujet en consultant le site Astuce Santé.

Fonctionnement de l’œil

Deux parties de l’œil sont responsables de la mise au point : la cornée et le cristallin. La cornée est la surface frontale claire de l’œil. Le cristallin est une structure à l’intérieur de votre œil qui change de forme lors de la mise au point sur des objets. La cornée et le cristallin travaillent ensemble pour courber ou réfracter la lumière entrante. Elles concentrent ensuite cette lumière sur la rétine située à l’arrière du globe oculaire. On arrive à détecter l’hypermétropie en présence d’une cornée insuffisamment bombée ou d’un cristallin plat. Pour être capable de faire une bonne mise au point d’une image, il est important que la cornée et la cornée aient une certaine courbure. La qualité de la vision est donc tributaire de la forme de ces éléments.

Il existe différents degrés d’hypermétropie, en fonction de la capacité de l’œil à faire la mise au point sur des objets en gros plan. Pour déterminer la puissance du trouble, un examen de réfraction oculaire est requis. Il permet non seulement de détecter l’hypermétropie, mais aussi de situer sa gravité. En général, l’hypermétropie peut être faible, modérée, ou forte. La dioptrie est l’indice de mesure de la puissance de l’hypermétropie. Elle est qualifiée de forte quand sa valeur dépasse 3 dioptries. En revanche, en deçà de cette valeur, l’hypermétropie est soit faible soit modérée.

Causes de l’hypermétropie

Dans un œil de forme normale, la cornée et le cristallin sont les éléments qui servent à la focalisation. Ils disposent d’une courbure parfaite. Cette courbure favorise la réfraction de la lumière entrante pour former une image nette directement sur la rétine, à l’arrière de l’œil.

Vous pouvez également être hypermétrope si votre globe oculaire est plus court que la normale. La convergence de la lumière s’effectue alors au-delà de la rétine et non sur celle-ci. Il est possible de détecter l’hypermétropie chez des personnes qui ont subi une opération chirurgicale de la cataracte. On parle dans ce cas d’hypermétropie secondaire.

Comment reconnaître l’hypermétropie ?

- Évaluez votre vision

En général, en cas d’hypermétropie, vous aurez du mal à voir clairement les choses de près, comme les petits caractères, et commencerez peut-être à avoir des difficultés à lire les journaux et les menus. Si vous souffrez d’une hypermétropie forte, vous ne pourrez peut-être pas vous concentrer clairement sur ce qui est proche ou lointain. Ainsi une vision floue de près ou de loin, peut être un signe d’hypermétropie.

- Considérez les niveaux de fatigue oculaire

Il est aussi possible de détecter l’hypermétropie en se basant sur la fatigue oculaire qui survient dès qu’on tente de percevoir clairement un objet de près.

Si l’hypermétropie est très faible, elle peut être corrigée par le phénomène d’accommodation de l’œil, ce qui retarde le diagnostic. Dans cette configuration, la fatigue oculaire est le principal signal d’alerte. Si en plus de cette sensation de fatigue, vous commencez à avoir une vision floue, il y de fortes chances que vous soyez hypermétrope.

- Observez la fréquence des maux de tête

Le fait d’exercer une pression constante sur vos yeux pour faire la mise au point peut provoquer des maux de tête chroniques. Le fait d’avoir à faire cet effort est donc aussi un autre moyen de détecter l’hypermétropie. Vous remarquerez peut-être qu’après une journée passée à déchiffrer des textes, à lire ou à travailler intensément sur un ordinateur, vous ressentez des maux de tête. Cela peut être lié au fait que vos yeux travaillent dur pour compenser les erreurs de réfraction. Vous pouvez également ressentir une sensation de brûlure ou de douleur autour des yeux.

Complications

Ce trouble visuel a un impact sur le quotidien et l’humeur de ceux qui en souffrent. Il constitue un frein à la réalisation de certaines tâches, notamment celles qui requièrent de la précision et de la concentration. Détecter l’hypermétropie au plus tôt permet d’éviter certaines complications comme l’ésotropie accommodative, une forme de strabisme. Des lunettes spécialement conçues pour corriger une partie ou la totalité de l'hypermétropie peuvent traiter ce problème.

Une hypermétropie non corrigée peut vous faire loucher ou fatiguer vos yeux. Négliger l’hypermétropie est susceptible d’entraîner une fatigue oculaire et des maux de tête.

Le coût des verres correcteurs, des examens de la vue et des traitements médicaux peut s'accumuler, surtout dans le cas d'un trouble chronique comme l'hypermétropie. Pour alléger la charge financière, il est recommandé de faire des contrôles réguliers de la vue afin de détecter rapidement une éventuelle anomalie, surtout si les facteurs de risque sont importants, notamment quand les parents sont hypermétropes. Une prise en charge précoce est l’idéal pour éviter des complications.

Aucun commentaire à «Comment détecter l’hypermétropie ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis