François Rebsamen : « Cette conférence sociale a été un vrai succès »

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 9 juillet 2014 à 13h07

Le ministre du Travail nous a habitués à ses petites phrases qui sortent un peu de la réalité des choses... mais cette fois il semblerait bien qu'il ait exagéré. Car contre toute attente, et surtout contre l'avis des syndicats, des Français et de l'opposition, il estime que la conférence sociale de 2014 n'a pas été un échec. Au contraire.

Une conférence sociale marquée par le boycott

Que la CGT et FO soient partis au bout de la première journée et qu'ils n'aient pas été présents la seconde et que le syndicat FSU se soit levé de table une heure après le début de la seconde journée de débats ne semble pas avoir inquiété François Rebsamen.

Pour lui, c'est simple : « La conférence sociale a été un vrai succès » a-t-il déclaré sur Radio France International.

Le boycott de la part de Force Ouvrière et de la CGT n'a été, pour le ministre, qu'une « posture » « pour FO) et une « opposition à la politique du gouvernement » (pour la CGT).

Le report du compte pénibilité n'est pas un « cadeau »

Fortement critiqué par les syndicats sur le report de la mise en place du compte pénibilité, initialement prévu pour 2015 et désormais repoussé à 2016, François Rebsamen refuse de parler de « cadeau » fait au patronat.

Aux micros de RFI il explique que « La vérité c'est que et les parlementaires, et une partie des organisations syndicales savaient très bien la difficulté de mise en oeuvre du compte pénibilité dans le secteur du bâtiment (qui) était dans l'incapacité matérielle de le mettre en oeuvre au 1er janvier 2015 »

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis