Covid-19 : les Français confinés jusqu’au 11 mai et déconfinés progressivement

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 14 avril 2020 à 6h10
Macron Gilets Jaunes
6%Au premier trimestre 2020 la France a connu une baisse de PIB de 6%.

Le président de la République a tenu sa 4ème allocution le 13 avril 2020. Sans surprise, il y a annoncé que le confinement ne se terminerait pas le 15 avril, comme prévu, mais quasiment un mois plus tard et toujours à condition que le nombre de contaminations ait baissé. Surtout, il va falloir s’attendre à passer un été un peu particulier…

11 mai 2020 : nouvelle date provisoire de fin du confinement

L’information la plus importante donnée par Emmanuel Macron lors de son allocution du 13 avril 2020 est sans aucun doute la nouvelle date théorique du déconfinement des Français : ce ne sera pas le 15 avril, mais le 11 mai, soit quasiment un mois plus tard. Une date choisie notamment à cause du calendrier qui tombait plutôt mal en cette année 2020.

Le 1er et le 8 mai 2020 tombant un vendredi, les Français devaient théoriquement avoir devant eux deux week-ends de trois jours début mai, certains avaient même prévu une semaine entière de congés en posant quatre jours seulement. Impossible, pour le gouvernement, de laisser planer l’espoir d’un déconfinement fin avril : il aurait été difficile d’empêcher les Français de profiter de l’un ou l’autre de ces deux longs week-ends après un mois et demi de confinement.

Calendrier oblige, donc, le chef de l’État n’a pas eu le choix que de rallonger de 4 semaines le confinement pour le faire se terminer, si tout va bien, le lundi 11 mai 2020… soit après le long week-end du 8 mai.

Déconfinement : on en parle, mais sans précisions

Si les Français vont devoir s’armer de patience pendant un mois de plus, la question du déconfinement a été abordée par Emmanuel Macron. Il commence à préparer les Français à un déconfinement partiel, seule stratégie valable dans la situation : pas question de faire sortir tout le monde d’un coup pour qu’une deuxième vague de contaminations frappe la France en plein été.

Dans le cas où le déconfinement se ferait bien le 11 mai 2020, ce seront surtout les établissements scolaires qui rouvriraient, ainsi que les entreprises… mais certaines restrictions seraient toujours en vigueur, probablement pour les sorties de loisir. Autrement, avec les beaux jours, les plages ou les parcs seraient pris d’assaut, ce qui a été déjà le cas pendant le confinement.

Autre mesure annoncée : le maintien en confinement des personnes âgées, fragiles et à risque… même au-delà du 11 mai, afin d’éviter des prises de risques inutiles. Le déconfinement se fera donc de manière sélective.

Un été particulier sans… bars ni restaurants

Mais le président de la République a surtout tenu à préciser que si le déconfinement a lieu, certains lieux, notamment ceux accueillant du public, seront toujours fermés. Les bars, les restaurants ou encore les cinémas pourraient n’ouvrir qu’au milieu de l’été, voire plus tard, afin d’éviter des attroupements et de la proximité.

L’été 2020 sera donc un peu particulier ce qui, économiquement, risque d’avoir des conséquences graves sur le secteur du tourisme et de l’hôtellerie-restauration déjà durement touchés.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis